dans Non classé

Ne rien abandonner

Avant hier soir, je vous ai annoncé que je ne cautionnais pas la stratégie d’autonomie adoptée par le Mouvement Démocrate et que mécaniquement, par soucis de cohérence, je me retirais également des stratégies numériques. J’ai reçu beaucoup de messages très sympathique en privé et je voudrais vous remercier tous du fond du cœur. Bien sur, en public, c’est une autre affaire car les masques sont trop fréquemment utilisé en politique. La transparence n’est pas encore une valeur acquise au sein de notre mouvement. Mais toujours les masques finissent par tomber.

Certains ont vue dans ma décision un recul voire un découragement à poursuivre mon action politique. Je veux vous dire que c’est faux. Je ne me suis jamais sentis aussi investi qu’aujourd’hui. La nécessité de construire une alternative démocrate et écologique est encore plus criante.

Bien qu’en désaccord avec la ligne officielle, je reste au mouvement démocrate et je continue à me  battre pour construire un réseau démocrate suffisamment fort pour porter le moment venu la femme ou l’homme qui incarnera le mieux le projet démocrate. Cela a toujours été mon premier objectif et cela le restera. Mais les actions parlent toujours plus que les mots, je vous laisserais juger de mon engagement et de mon utilité.

La prise de position de Corinne Lepage d’hier après midi a renforcé ma conviction.

« Corinne Lepage, vice-présidente du MoDem, regrette le choix de son parti de faire cavalier seul au 1er tour des Régionales. Elle pourrait soutenir ses propres candidats sur les listes Europe Ecologie. »

Lus sur le site de l’express.

Vous savez pourquoi François Bayrou a demandé une stratégie d’autonomie au conseil national du MoDem ? Ce n’est pas pour faire plaisir aux militants… Ce n’est pas non plus pour affirmer notre identité politique et notre projet. Non, c’est pour continuer à affirmer sa personne dans le but d’assouvir ses ambitions présidentielles en 2012.

Le rassemblement des démocrates ? François Bayrou en parle, mais c’est seulement pour la forme ! Combien nous ont rejoins ? Combien sont partie ? Symptomatique, après maintes discours d’ouverture, tous extrêmement bien dit et émouvant. Mais les actes dans tout ça ? Rien. Le désert.

L’adoption de cette stratégie marque une rupture profonde entre les militants du Mouvement Démocrate et ses sympathisants. François Bayrou est parvenu à couper de l’opinion presque tous ceux qui sont encore au MoDem avec pour destination fatale: 2012.

Les militants sont ravis de la stratégie d’indépendance mais les sympathisants avec qui j’ai pu discuter tirent la tronche. Ils ne comprennent pas pourquoi le MoDem s’évertue à jouer solo alors que des formations politiques sont si proche de nous.

Ce qui faisait notre force est partie en fumer, nous étions des citoyens libres proche des français et peu impliquer dans les intérêts de partis. Maintenant nous sommes des militants asservis par les ambitions présidentielles d’un homme. Mais où est passé l’esprit démocrate que certains disent revenu ? Dans mon précédent article une commentatrice disait avoir élus le président du MoDem en 2007 pour qu’il soit candidat en 2012. Où est la logique démocratique ? N’est-ce pas un peu prématuré ?

François Bayrou a réclamé la stratégie d’autonomie en arguant qu’europe écologie ne veux pas des démocrates. C’est faux, archi-faux. Europe Ecologie et les verts ont refusé la mains tendu de François Bayrou et Marielle De Sarnez car ils ne veulent pas des ambitions présidentielles de François Bayrou. Ils n’ont jamais rejeté les démocrates.

Nous n’avons même pas pu discuter avec EE du programme parce que nous n’en avons pas et que tout a été fait jusqu’à présent pour que nous n’en ayons pas. Le flou artistique qui règne a été organisé consciemment afin que le président puisse conserver son leadership et que le MoDem reste un parti de fan. A quel prix ??? L’effondrement du projet alternatif démocrate ? Non, je ne peux m’y résoudre, nous ne pouvons nous y résoudre.

Je sais qu’il y a encore des démocrates conscients des problèmes que j’énonce aujourd’hui et qui souhaitent changer les choses de l’intérieur. C’est pourquoi je reste au Mouvement Démocrate et que je continuerais à promouvoir et développer notre réseau. Mais je me désolidarise complétement de la ligne d’autonomie, la jugeant néfaste au rassemblement démocrate, et ne souhaite pas prendre part à sa mise en place opérationnelle.

Je crois sincèrement qu’il faut engager la discussion avec les écologistes, sans attendre le feu orange du deuxième tour. Nous avons la chance d’avoir des outils nous permettant d’entrer en résonance avec d’autres réseaux assez facilement, je vous invite à le faire.

Pour les twitteriens, voilà une liste d’écologistes que j’ai commencé à constituer à l’aide de militants qui on spontanément contribuer à l’enrichir.
http://tweepml.org/Les-verts-Europe-ecologie/

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Commentaires

  1. Antonin, on ne peut pas rester dans un parti et taper comme tu le fais ! franchement je trouvais ta décision mauvaise hier, mais aujourd’hui je constate que ton discours est inacceptable. C’est lamentable de vouloir ainsi pourrir le fruit de l’intérieur, tu es sous influence c’est évident ! il faut avoir le courage de ses convictions, si le modem te déplait à ce point, sois honnête, pars, et ne cherche pas à siphonner pour le compte d’autres les militants de ce parti !

  2. @Antonin

    Qu’avez vous contre les masques en politique ? 😉

    @Mirabella

    Petite devinette
    Qui à dit un jour : « Si nous pensons tous la même chose, c’est que nous ne pensons plus rien » ?

  3. « Je crois sincèrement qu’il faut engager la discussion avec les écologistes, »: il me semble d’après ce que disent leurs dirigeants qu’ils ne veulent pas de la main tendue de Bayrou, non ? Surtout les Verts ! Faut pas se tromper de cible.
    Les Verts ont débuté un concours d’ego avec le Ps: plus dur sera la chute. L’objectif du Modem c’est pas 2010 mais 2012 avec deux ans pour faire une vraie campagne de terrain e sur le net.

    Arrêter de penser que ce que vous voulez pour l’IDF c’est c que veulent les autres régions.

  4. @ mon cher Fabio : errare humanum est, perseverare diabolicum … il ne s’agit pas de penser la même chose, il s’agit ici d’honnêteté et de valeurs à respecter … j’attends avec impatience votre prochain billet 🙂

  5. @Mirabelle Mouaf ! Croire qu’Antonin est « sous influence » de qui conque c’est vraiment très mal le connaitre. Vous devriez regarder son parcours à deux fois.

    @ Tous :
    Pour information, et parce que je connais Antonin depuis presque 10 ans, pensez à regarder ses idées et sa motivation directrice depuis ces 3 dernières années. Antonin est sur le terrain. Il est intervenu ou a été l’initiateur d’un maximum de projets. Depuis tout ce temps, quelque soit le projet qu’il montait, il ne cherchait pas à se faire bien voir par la direction du parti, non, mais bel et bien à améliorer les vies et l’acheminement des idées des militants. En suivant son éthique profonde et ses convictions, il a défendu l’indéfendable à mainte reprises, toujours sur le terrain. Il ne s’est jamais soucié de possibles rémunérations (paix à son âme et à son 19m²) ni a une peoplisation ou gloire, il le fait pour que ce soit fait.

    Antonin est libre de s’exprimer sur son blog comme il l’entend. Comme il l’a toujours fait, il s’exprime et il agit.

    Avant de taper dessus, je vous invite à prendre note que c’est pour vous qu’Antonin se bat.s

  6. Pour mettre tout le monde d’accord et éviter de se faire des films, je vous suggère d’aller lire le commentaire de Gabriel Cohn Bendit sur Marianne2.fr :
    Billet  » Comment les Verts tentent d’étouffer le MoDem »
    Post 30 à 18:07

  7. Antonin, comment faire alliance avec des gens qui ne le veulent pas, du moins au 1er tour?
    Sauf si tu arrives à résoudre le problème de la quadrature du cercle, tu arriveras à la conclusion qu’il n’y a qu’une seule solution: démissionner en catastrophe du MoDem. Ca s’est vu il y a peu et ça se verra sans doute encore.

  8. Cher Antonin,

    Comme l’a dit Xavier, tu n’est probablement pas sous influence. Peut-être est-tu simplement « bien » informé.

    Permet que je te cite : « je continue à me battre pour construire un réseau démocrate suffisamment fort pour porter le moment venu la femme ou l’homme qui incarnera le mieux le projet démocrate. »

    Ce n’est pas cohérent : toi qui affiche son dégoût du leadership sous toutes ses formes, tu veux que tout cela n’aboutisse qu’à soutenir un homme ou une femme ?

    Quitter ce poste, dont tu connais l’influence limitée — je t’avais prévenu 😉 — est une curieuse décision puisqu’elle te fait perdre en influence…. et donc d’une certaine manière en poids pour faire changer le MoDem de l’intérieur.

    En toute amitié,

    Serge

  9. @Mirabelle
    Je vois pas en quoi il est inacceptable de chercher le dialogue avec les écologistes ! Ce qui est inacceptable c’est de défendre, en dépit du bon sens, une posture de repli identitaire alors que nous devons nous ouvrir pour construire une alternative forte en vue de 2012. Cela ne passera pas par les partis politique !

  10. @Serge

    Je ne suis pas fou. Il nous faut un candidat démocrate pour 2012. Il faut changer les institutions.

    Je fais de la politique par conviction. Je ne pouvais pas accepter de servir une ligne qui va à l’encontre d’un rassemblement des progressistes.

    Le projet alternatif partira de la base ou ne partira pas.

    @Jf Le Démocrate
    Ils ne veulent pas faire alliance avec François Bayrou, ce ne sont pas les démocrates qui les dérange.

    François Bayrou n’est plus en capacité de rassembler.

  11. Parce que tu crois Antonin que c’est C. Lepage qui va faire le poids en 2012 face à Sarkozy?! Tu rêves ou quoi?

    Tu es en train de foutre en l’air toute l’influence que tu pouvais avoir à l’intérieur du MoDem, et c’est ce qui me désole le plus.

  12. Quand je lis un billet comme celui-là, je sens la moutarde me monter au nez : tu as le sens de l’humour en affirmant que les verts veulent bien des démocrates : ils veulent bien des transfuges et voilà tout, plus simplement. Technique de débauchage maintes fois éprouvée. Tu devrais lire Marianne2 plus souvent, ça te ferait du bien.

  13. @L’hérétique,

    Je l’ai lus. Et c’est pour ça que je pense que Bayrou devrait insister pour des alliances au premier tour afin de ne pas tomber dans le piège.

    @Jf Le démocrate

    Je crois que nous n’avons pas encore trouvé le bon candidat.

  14. En ce qui concerne les alliances il est nécessaire d’avoir une cohérence entre la base et les leaders. A ce ce jour ce qu’il y de plus rassembleur en interne c’est d’aller seul au premier tour afin d’affirmer notre identité et de proposer quelque chose d’innovant.

    Pour le second tour il faudra chercher cette même cohérence entre toutes les régions afin d’être crédible auprès de l’opinion et de préparer l’avenir.

    Le problème avec les écologistes c’est qu’il existe de fortes divergences sur certains sujets locaux de premiers plans et que par conséquent une alliance au premier tour est impossible….

    CLP joue cavalier seul quand elle dit
    «  »Corinne Lepage, vice-présidente du MoDem, regrette le choix de son parti de faire cavalier seul au 1er tour des Régionales. Elle pourrait soutenir ses propres candidats sur les listes Europe Ecologie. »

    il semble qu’elle aussi joue de plus en plus sa carte personnelle et qu’elle oublie une chose importante c’est qu’en période de pré-campagne il est nécessaire d’avoir une discipline de parti.

  15. M’enfin, Antonin, fallait-il aussi que l’on baisse le pantalon pour faire alliance avec les écolos ?
    Cela n’aurait pas suffi : ils auraient voulu aussi que Bayrou dissolve le MoDem, et que, tous, nous nous encartions chez eux.
    Idem ou presque pour Aubry et la partie sectaire de la gauche.
    Je ne vois pas comment tu peux AFFIRMER que, ce que veulent les sympathisants, c’est uniquement une alliance MoDem/écolos.
    D’après ce que j’entends autour de moi, certains adhérents et sympathisants sont pour l’autonomie, d’autres pour une alliance PS, d’autre pour une alliance verte, d’autres pour une alliance avec les UMPistes rejetant la politique Sarkozienne, d’autres pour une alliance avec plusieurs ou toutes ces composantes…
    Il est certain que, devant le front Sarkozyste, nous devrons nous présenter unis, cependant, il est HORS DE QUESTION que nous renoncions à notre indépendance.
    Nous pouvons faire les 2, des alliances ainsi ont lieu à chaque élection en Belgique, par exemple.
    L’écologie est primordiale, elle doit être une composante de tous – ou presque tous – nos projets.
    Cependant, elle est bien trop importante pour que nous la laissions à des gens incompétents.
    En Belgique, les verts farfelus qui ont eu accès au pouvoir nous ont pondu la loi du tri des déchets, mais avec des conditions si draconiennes qu’il faut avoir une mémoire d’éléphant et un certain niveau de culture générale pour ne pas se tromper (canettes alu et bouteilles de boissons avec leur bouchons à vis en plastique, pas de bouchons tout seuls sauf à vis et en métal, flacons et bouteilles de produits de beauté et de produits ménagers non corrosifs et non toxiques, oui à ceux avec la croix de St André dessus, mais pas de pots ni de tubes, pas de pots de yaourts ni de yaourts à boires, barquettes alu mais pas papier alu…. etc.)
    Tu imagines la région de Bruxelles ou chaque chose doit être placée dans un sac de couleur différente, les personnes âgées n’en peuvent plus.
    Si tu tries pas bien, le sac est laissé, à toi de te salir les mains au retriage.
    Mais ces sacs sont soit ramassés avec les ordures courantes pour être broyés et brûlés ou mis à part pour être expédiés sur des péniches en Chine.
    Car il n’y a pas, ou pas assez, d’usines de recyclage chez nous.
    Lors de l’accession au pouvoir du parti écologique belge, promu grâce à une vague verte, des élections se déroulant 48 h après le scandale de la dioxine, nous avons pu apprécier leur sens du gouvernement.
    Lors de la 1ère négociation importante (grève des transporteurs routiers), ils ont envoyé leur ministre des transports, une femme, juste avant infirmière (c’est dire qu’elle connaissait le secteur), négocier.
    Les représentants des syndicats l’ont prise en PITIÉ.
    Ils disaient qu’il fallait arrêter, qu’elle faisait peine à voir avec les valises sous les yeux, car elle potassait le dossier et négociait, hors elle n’y connaissait rien, donc travail énorme pour elle.
    Elle a failli craquer. Sentant qu’elle allait tout leur accorder – le bras qu’ils demandaient dans l’espoir d’obtenir la main – , le principal leader syndical est sorti de la pièce et a téléphoné au 1er ministre de l’époque pour qu’il envoie un autre négociateur.
    En effet, si elle accordait ce qu’ils demandaient, les autres secteurs économiques auraient suivi, et c’en était fini de la Belgique.
    Je veux des écolos, mais je veux des gens sérieux.
    Et quand je lis les inepties de ce billet, et ce n’est pas les 1ères que je lis chez toi, je me dis que tu me rappelles les écolos belges. On se plaint toujours qu’on n’accorde pas assez de place aux jeunes, mais je pense que, POUR CERTAINS, il est nécessaire de mûrir avant d’être aux commandes, ce que tu ne manqueras pas de faire, car tu as un bel avenir devant toi, avec les qualités dont tu disposes aujourd’hui. Le fruit est encore trop vert, sans jeu de mots, voilà tout.
    Je plains Corinne Lepage, elle si au courant de ces dossiers, si brillante, pour être entourée de tels bras cassés… Elle va pas aller loin.