« Je veux travailler à une troisième voix écolo-democrate » et moi aussi !

C’est ce qu’a affirmé Corinne Lepage lors de la soirée électorale de premier tour. Eh bien, moi aussi ! Ces prochains jours je vous ferais part d’une initiative communautaire, indépendante de toute organisation, en ce sens.

J’avais écris le 25 octobre dans un billet intitulé « MoDem: Stratégie d’autonomie = sectarisme + suicide politique » et avais annoncé mon départ des stratégies numériques car je savais que cette stratégie, peu importe les efforts militants que je déploierais, ne mènerait à rien. La preuve, malgré une campagne mené brillamment par les militants du MoDem, en Ile de France le parti n’est pas en position de négocier. Le poids des échecs consécutifs, la personnalisation à outrance du pouvoir et la désorganisation organisée par les chefs de fils ont mené à la marginalité du mouvement. Quelle que soit la bonne volonté et les efforts fournis par les militants du MoDem il n’était pas possible qu’il en soit autrement lors de cette campagne.

J’ai beaucoup de respect pour les militants qui ont donné de l’énergie pour défendre les valeurs démocrates au sein du MoDem. Pour ma part, je me suis d’avantage retrouvé sur les positions d’Europe Écologie, et j’ai finalement voté pour eux. Pour autant, je suis resté spectateur, comme une majorité de français dans cette campagne qui m’a très peu passionné. Je déplore la prise de pouvoir des verts sur la structure Europe Écologie. Je déplore également que la porte n’ai pas été d’avantage ouverte à l’AEI et au MoDem. Si nous voulons gagner en 2012, les progressistes devront faire mieux que ça et s’ouvrir d’avantage. Les verts et le PS ne doivent pas oublier que derrière le bon score d’Europe Écologie il y a de nombreux démocrates qui ont souhaité encouragé la nouvelle 3e voie. F. Bayrou a porté une espérance en 2007, celle-là même qui s’est déplacée sur Europe Écologie.

Elle est extrêmement fragile, il ne faut pas décevoir, surtout pas.

Je veux vraiment félicité les militants d’Europe Écologie qui ont fait une campagne remarquable. Je les ai vu très tôt, les premiers, sur les marchés en train de tracter avec leur vélos. Je salut également leur activisme dans les réseaux associatifs, notamment pour leur soutien au collectif des déboulonneurs lors du procès.

Le rassemblement du deuxième tour ne doit oublier personne et es quelques jours de campagnes restant doivent servir aux responsables politiques à remettre en question leur pratique et revoir leur éthique afin de faire amende honorable auprès des électeurs.

Pour qui voterais-je en mars prochain ?

C’est face à cette difficile question que me met LCDM en me taguant sur son blog.

Si les positions que je prend sur mon blog peuvent amener certains à penser que je ne voterais pas pour le Mouvement Démocrate… Pour autant, ce n’est pas si catégorique que cela en a l’air.

Non, je ne voterais pas pour la liste du Mouvement Démocrate île-de-france. Bien qu’ayant beaucoup d’amitiés pour certaines personnes présentes sur la liste ou la soutenant, cela n’est pas suffisant pour donner ma voix. La tête de liste ne me convainc pas, j’ai beau l’écouter avec son « Analyser, décider, agir et obtenir les résultats », rien à faire ça n’accroche pas… Je ne veux pas d’un citoyen qui s’affiche en gestionnaire à la région île-de-france et dont la référence suprême soit Lionnel Jospin. Ça semble terne et manque de créativité, de volontarisme ce qui est pourtant une qualité des candidats MoDem habituellement. Le coté hyper marketing du produit Dollium me donne vraiment pas envie. De son choix par le siège à sa mise en valeur, Dollium est présenté comme un produit, c’est assumé et décomplexé. L’Obama Français, le Yahourt à boire magique qui renforce les défenses naturelles… Trois fois beurk… Si je votais dans une autre région, par exemple en Picardie, je voterais peut être pour la liste alternative (si elle se mettait en place) des adhérents qui ont voté contre les candidats imposés par le siège.

Je voterais pas non plus pour Valérie Pécresse. Vu comment elle gère les universités, je n’ai aucune envie de la voir prendre la région. Par dessus tout, elle est au gouvernement et cautionne la politique mené actuellement.

Les soc’… Mouais, si j’avais adhéré au MoDem plutôt qu’au PS ce n’est pas pour rien. Même si le bilan Huchon n’est pas mauvais et que le bonhomme n’est pas antipathique. Le candidat ne prend pas beaucoup de risque et n’est pas très volontariste dans ses propositions.

Le parti pirate ? Même s’ils ne sont pas antipathique et que la cause est importante, ils n’ont aucune antériorité politique et une mauvaise réactivité sur les prises de positions. D’autres mouvements incarnent bien mieux cette problématique.

Le Front de gauche ? Non, je ne vois pas d’innovation politique et surtout je suis en désaccord avec un grand nombre de leurs propositions politiques… Il faut quand même félicité le PC d’avoir su s’ouvrir et avoir participé à un rassemblement avec le parti de gauche.

Europe Eco’, probable. C’est à la fois intéressant et rebutant. Intéressant car la composition de la liste est haut en couleur, alliant des associatifs de tous genre (act’up, donquichotte, greenpeace…) à des melons (paternité @unvert) et des pastèques. La diversité me plait. Un peu rebutant car on sent qu’Europe Écologie est en train de se faire ramasser par l’appareil des verts… C’est un peu bof à ce niveau surtout qu’Europe Ecologie était en train de révolutionner le mode d’organisation politique. La suite de ce débat après les régionales.

En définitive, je ne suis pas catégorique mais Europe Ecologie a quand même ma préférence. Il reste encore du temps pour se décider.

A qui le tour ???
Christophe Ginisty ? Voie Militante ? Mediastique ? Sylvie Tiger ?

Courage

Bien que n’étant plus au mouvement démocrate et ayant choisi une autre voie, je garde les mêmes amitiés et observe avec une certaine admiration et compassion le courage des militants qui se battent sur tous les fronts.

La bataille électorale pour les régionales est rude et la conjoncture extrêmement mauvaise pourtant ils n’abandonnent pas.

Les dérives autocratiques du siège continuent et pourtant ils espèrent toujours améliorer le fonctionnement interne.

Même si je ne pense pas qu’ils aient fait un bon choix, leur ténacité mérite d’être louée.

Et moi non plus je ne voterai pas pour Alain Dolium

Ni une fois, ni deux fois, ni trois fois, à l’inverse de l’hérétique qui est, dans son billet, d’une naïveté déconcertante.

Si vous voulez mes raisons, je vous renvois à deux excellents billets qui résument parfaitement bien les choses:

Et j’invite tous les militants démocrates qui veulent éviter le cataclysme à user du plébiscite qui est honteusement mis à notre disposition, comme le préconise Serge Brière, pour désavouer ceux qui nous forcent la mains et détruisent le MoDem d’échéance en échéance en bafouant notre droit de choisir.

Si parmi les démocrates, il y a déjà tant de militants qui n’y croient pas, je n’ose même pas imaginer le score minable que va réaliser Alain Dolium ! En fait si, j’imagine très bien, ça sera au alentour de 4% si tout va bien.

Certains vont répliquer que nous nous exprimons par aigreur, eh bien non, je prend position en conscience en usant de mon sens critique. Quand une initiative est bonne, je n’hésite pas à signer des deux mains, même quand 95% des personnes qui signent ne sont pas d’accord avec moi.

L’oeil du blogueur sur écologie démocrate !

Depuis quelques temps, je contribue à la rédaction du webzine écologie démocrate qui traite l’actualité des régionales sous un angle démocrate et écologiste.

Il s’agit d’un média citoyen, à l’initiative de Christelle De Crémiers, où chacun peut librement contribuer.

Informatif et critique, il saura probablement vous séduire.

Je contribue particulièrement à la rubrique « l’oeil du blogueur » dont voici la description.

La rubrique l’Oeil du Blogueur se propose de porter un éclairage sur l’actualité des régionales traitée par la blogosphère. Les dernières élections, partout dans le monde, que ce soit en Allemagne ou au Gabon, portent le débat public sur le web où les citoyens prennent position. Simples citoyens ou experts, les blogues francophones attirent des centaines de milliers de lecteurs chaque jour.

« L’oeil du blogueur » proposera à ses lecteurs de faire un tour d’horizon de la sphère française à l’occasion de ses élections régionales.

Je vous invite à le suivre et le faire partager 😉