« Je veux travailler à une troisième voix écolo-democrate » et moi aussi !

C’est ce qu’a affirmé Corinne Lepage lors de la soirée électorale de premier tour. Eh bien, moi aussi ! Ces prochains jours je vous ferais part d’une initiative communautaire, indépendante de toute organisation, en ce sens.

J’avais écris le 25 octobre dans un billet intitulé « MoDem: Stratégie d’autonomie = sectarisme + suicide politique » et avais annoncé mon départ des stratégies numériques car je savais que cette stratégie, peu importe les efforts militants que je déploierais, ne mènerait à rien. La preuve, malgré une campagne mené brillamment par les militants du MoDem, en Ile de France le parti n’est pas en position de négocier. Le poids des échecs consécutifs, la personnalisation à outrance du pouvoir et la désorganisation organisée par les chefs de fils ont mené à la marginalité du mouvement. Quelle que soit la bonne volonté et les efforts fournis par les militants du MoDem il n’était pas possible qu’il en soit autrement lors de cette campagne.

J’ai beaucoup de respect pour les militants qui ont donné de l’énergie pour défendre les valeurs démocrates au sein du MoDem. Pour ma part, je me suis d’avantage retrouvé sur les positions d’Europe Écologie, et j’ai finalement voté pour eux. Pour autant, je suis resté spectateur, comme une majorité de français dans cette campagne qui m’a très peu passionné. Je déplore la prise de pouvoir des verts sur la structure Europe Écologie. Je déplore également que la porte n’ai pas été d’avantage ouverte à l’AEI et au MoDem. Si nous voulons gagner en 2012, les progressistes devront faire mieux que ça et s’ouvrir d’avantage. Les verts et le PS ne doivent pas oublier que derrière le bon score d’Europe Écologie il y a de nombreux démocrates qui ont souhaité encouragé la nouvelle 3e voie. F. Bayrou a porté une espérance en 2007, celle-là même qui s’est déplacée sur Europe Écologie.

Elle est extrêmement fragile, il ne faut pas décevoir, surtout pas.

Je veux vraiment félicité les militants d’Europe Écologie qui ont fait une campagne remarquable. Je les ai vu très tôt, les premiers, sur les marchés en train de tracter avec leur vélos. Je salut également leur activisme dans les réseaux associatifs, notamment pour leur soutien au collectif des déboulonneurs lors du procès.

Le rassemblement du deuxième tour ne doit oublier personne et es quelques jours de campagnes restant doivent servir aux responsables politiques à remettre en question leur pratique et revoir leur éthique afin de faire amende honorable auprès des électeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut