dans Divers

On s’habitue c’est tout

« J’te lance juste l’histoire à toi de comprendre la feinte
L’Algérie mon enfance, puis aller simple Air France
Partir pour le moderne, ceux qui gouvernent
dont on se dit trop tard que c’est eux qui nous bernent
Occident un nouveau monde assis dans chaise trop longue
Dissident du reste, où trop d’incidents fécondent
Exporte ton moderne même si ça leur sert pas
Un jour faut bien qu’ils s’en servent qu’ils n’aiment ou n’aiment pas
Perte de culture, c’est dommage, ça crée des dommages
Voir des jeans chez des nomades et c’est pour quand l’orage
Alors ils taffent d’avantage vers ton image
Mais n’en voient que des mirages, je veux qu’ils sachent davantage
S’ils voient au loin une médaille
Que d’ici y’a une grosse tache cachée par les nuages
Moi, j’ai mes échos du désert, ils me disent que comme JR
Certains portent chapeau, bottes, Dallas en soft moins cher
Ils vivent ton univers, mais dans leur univers
Sur leur terre, pas dans l’imaginaire
Ici, je croyais que c’était le moteur, l’engrenage, la roue
C’est juste le fouet et les bottes pour forcer l’écrou
D’ici on voit tout, mais d’hier on oublie tout
Et même si t’oublies rien du tout on t’habitue, c’est tout »

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.