dans Réappropriation de l'Espace Public

Jean-Vincent Placé veux consulter les Franciliens sur la place de la pub dans les transports

Action antipub Collectif des Déboulonneurs Saint-Quentin-en-Yvelines IMG_3193

Que l’on aime ou pas une figure politique, il faut savoir reconnaitre quand celle-ci prend une bonne initiative. C’est le cas de Jean-Vincent Place qui a annoncé, en tant que Vice président des transports d’île-de-France EELV, avoir débloqué un budget de 100 000 € pour amorcer une consultation sur la place de la publicité dans les transports en commun.

D’ailleurs, il ne cache pas son hostilité à la surpublicité* qui envahit chaque année un peu plus notre quotidien de Francilien.

Le développement de la publicité commerciale, sous de nouvelles formes,
s’apparente de plus en plus à une forme d’agression pour les usager/es.
L’impact de ces messages, en particulier en direction des plus jeunes,
mérite d’être étudié. En la matière, la Suède et le Québec sont allés
jusqu’à interdire la publicité destinée aux moins de 12 ans.

On peut suspecter Jean-Vincent Placé d’avoir été choqué par les écrans pubs dans les galeries du métro parisien lorsque le communiqué cite de « nouvelles formes » de pub. En plus d’inciter à des comportements de surconsommations, ces panneaux vidéos utilisent une énergie électrique considérable et marche 24h/24h. Ils ont d’ailleurs déjà fais l’objet d’un raid citoyen il y a quelques semaines de cela…

Soulignons également que la publicité a été purement interdite à Sao Paulo au Brésil dans l’espace public. Par contre, elle s’est développée de manière exponentielle dans les métros. Il y en a partout et même sur les tourniquets !

Je crois qu’en Île de France le pire endroit, c’est la défense. Ils ont trouvé le moyen d’en mettre sur les rampes des escaliers… Les centaines de panneaux gigantesque collés sur les murs ne suffisaient pas.

Dernièrement, j’ai vu un métro paré à 100% d’autocollants publicitaire pour la marque Jeep.

En attendant, espérons que le prochain renouvellement du contrat entre le STIF, la RATP et la SNCF pour 2010-2012 stoppera l’invasion publicitaire… Et si on se mettait à rêver un peu, on pourrait presque espérer une diminution à 50×70 comme le demande le collectif des déboulonneurs.


Conférence de presse sur la publicité à la RATP
envoyé par webdeb. – L'actualité du moment en vidéo.

*© Bulle 2010

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. le dernier sondage sur le ras le bol de la PUB est déjà largement majoritaire …Alors quelle est l’utilité de dépenser du fric pour un autre sondage ?…. pour clouer le bec des PUBARDS ? mais ils trouveront toujours le moyen de détourner les résultats à leur avantage ! …pour conforter le refus des usagers du métro ou de l’espace public ? Peut être , mais alors c’est bien cher ce « confort » !

Webmentions

  • Nicolas Hulot, le candidat du green washing ? « Antonin MOULART 9 février 2011

    […] A priori, cette politique n'est pas compatible avec les initiatives prises récemment par les conseillers régionaux d'EELV, comme celle de Jean-Vincent Placé qui veux consulter les Franciliens sur la place de la publicité dans les transports. […]