La suite des présidentielles, c’est la lutte

Cela s’est joué de très peu !

Bravo à celle et ceux qui ont su faire des compromis avec eux même dès le premier tour pour tenter d’imposer une candidature de gauche au second tour. Et également, félicitation à celle et ceux qui ont eu la conscience d’affirmer publiquement leur préférence pour la candidature de rassemblement à gauche défendue par les courageux.euses militant.es de l’Union Populaire. J’ai été très content de tracter avec elles et eux dans les derniers moments de la campagne.

Le candidat de l’union populaire avec 35% des suffrages a fait le score le plus élevé de tous les candidat.es à Guyancourt.

La suite, dans tous les cas, c’était la lutte, quelque soit le résultat. Alors ce sera la lutte.

Rendez-vous dans la rue et dans nos champs pour construire une écologie sociale. Il faut maintenant s’organiser face aux pénuries alimentaires à venir ainsi que pour défendre nos libertés qui sont menacées par un état nation oppressif. Et aussi, resserrer les liens avec les personnes qui sont désignées comme indésirable sur le territoire national par une candidate en particulier afin de défendre leur droit à circuler et notre droit à les accueillir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut