Je quitte facebook

Après quatre ans d’activité sur Facebook, j’ai décidé de quitter ce service dans moins d’une semaine, de récupérer toutes mes données personnelles et les faire supprimer du serveur de l’entreprise. C’est avec un peu de tristesse et dans un certain esprit de sacrifice que j’ai pris cette décision il y a quelques mois de cela. Depuis quelques années – ceux et celles qui me suivent sur le réseau social ont pu le constater – le nombre d’informations mettant en garde les utilisateurs contre Facebook, à tous les niveaux, va croissant. Le plus inquiétant et le plus palpable est sans doute le problème de la maîtrise des données personnelles de l’utilisateur. Malgré des initiatives dont le but premier est de rassurer les utilisateurs et les marchés financiers en vue d’une entrée en bourse imminente, Facebook reste un espace d’insécurité numérique où l’internaute est à la merci d’une seule logique : récolter toujours plus vos données personnelles et augmenter toujours d’avantage leur caractère publique.

Poursuivre la lecture

Lancement de la nouvelle web revue Technologie et Société

Cela fait quelques temps que j’y pense maintenant. La lassitude d’écrire sur mon blog personnel se fait sentir. Même si je l’adore et que je ne souhaite pas m’en séparer, voici un nouveau média qui se veut plus collectif et tout aussi convivial pour traiter d’un sujet plus particulier : Technologie et Société.

Comme vous le savez, je suis passionné par tout ce qui touche aux mutations de la société provoquées par les nouvelles technologies, en tant que militant politique bien sûr, mais aussi en tant qu’observateur d’un monde en perpétuel changement. Un monde cela se pense, mais avant de le penser, il faut le comprendre. Technologie et Société vous proposera des décryptages sur des sujets d’actualité mais aussi des articles de fond sur des notions politiques.

Technologie et Société est une web revue dynamique et communautaire, avant même son lancement des projets collectifs sont mis en avant.

La première initiative est le Média Lab :

Le Média Lab est une rencontre mensuelle d’auto-formation qui a pour objet le partage de connaissances et de savoir-faire autour de l’utilisation des médias sociaux.

La première rencontre aura lieu le 26 février et a pour titre « Devenez le média ! #1 – Construisez votre plate-forme de publication ». C’est ouvert à tous, alors n’hésitez pas à vous inscrire.

La seconde initiative est l’écriture utopique d’une utopie à l’ère du numérique appelée « R² ». Vous pouvez pour le moment consulter l’ébauche et commencer à en discuter en commentaire de cet article. S’en suivront des outils collaboratifs pour ouvrir cette utopie à tous ceux qui veulent participer et au final aboutir à la publication d’un livre.

Les parutions seront régulières, c’est à dire un article tous les deux ou trois jours minimum. Un article de fond sera publié chaque mois. Plus des brèves qui pourront paraître plusieurs fois par jour.
Tous les articles seront sous licence Creative Commons 3.0. C’est donc d’intérêt public, j’espère que les décideurs économiques et politiques ainsi que les citoyens de tout type s’y intéresseront pour mieux comprendre les défis de la société numérique !

Les publications commenceront lundi 11 février ! D’ici là, je vous laisse vous intéresser aux initiatives communautaires déjà en place et j’attends vos retours avec impatience 😉

http://tech-soc.net

Crab Grass: un logiciel libre d’organisation et de transformation social

Depuis quelques semaines, je teste le logiciel libre Crab Grass une boite à outil militante de premier ordre sur les serveurs de Rise Up. Rise Up est une organisation qui a pour mission de proposer gratuitement des outils sécurisés aux collectifs et organisations solidaires. Rise Up propose le service we.riseup.net qui nous invite à utiliser Crab Grass. Ce logiciel libre est en plein développement, encore en beta mais déjà très intéressant et je vais vous le présenter en détail. Poursuivre la lecture

Des syndicats 2.0 pour défendre les intérêts des contributeurs ?

Soudainement, il me revient à l’esprit un article écrit en 2006 par Karl Dubost sur son blog la-grange.net. Cet article est intitulé esclavage 2.0. En avance sur son temps, il dénonce l’exploitation des contributeurs organisée par les entreprises. Le terme esclavage est peut-être un peu fort mais on ne peut nier que les contributeurs permettent aux entreprises de générer de la valeur. Si google fait des profits c’est uniquement parce qu’on lui confie nos données à travers divers services « gratuits », si facebook attire autant l’attention c’est en raison des données personnelles stockées sur ses serveurs qui lui permettent de proposer son service de publicité ciblé. Si lepost.fr génère du trafic c’est grâce aux nombreux contributeurs qui écrivent chaque jour sur ce média. On pourrait donner des dizaines d’autres exemples…

La question que je me pose est la suivante: étant donné que les communautés de contributeurs produisent de la valeur et qu’elles sont souvent encadrées par des entreprises, n’est-il pas légitime que les contributeurs s’organisent pour défendre leurs intérêts commun ?

Poursuivre la lecture

Les médias sociaux privateurs et centralisés sont en train de tuer les blogueurs indépendants

Les médias sociaux se développent mais la blogosphère plonge. Paradoxe.

De plus en plus nombreux sont les blogueurs qui s’interrogent sur l’intérêt de continuer à tenir un blog. Alimenter un blog régulièrement, c’est un gros boulot. Trouver l’idée de réflexion qui va plaire ou l’information rare qui a encore été peu diffusé, c’est épuisant. Rédiger, choisir l’illustration, faire attention aux licences, citer des blogueurs qui ont abordé le sujet pour construire des liens. Puis, relire son article pour traquer les fautes d’orthographe, formater son billet, ajouter les bons tags… Et enfin, appuyer sur publier.

Non, ce n’est pas fini. Après cela, deuxième étape, il faut le faire connaitre. Publier sur facebook, twitter, identica, commenter les blogs des copains, interpeller sur les réseaux sociaux dans les bonnes conversations aux bons moments… Las, la fin de journée arrive, on fonce voir nos stats pour savoir si notre billet a trouvé ses lecteurs. Parfois il arrive qu’on ait été bon, on est fier de nous, parfois il arrive que l’on ait été très mauvais, ça peut être décourageant. Quelque soit le résultat, vaillant, on remonte sur notre cheval en ayant l’espoir que celui du lendemain va tout déchirer. Poursuivre la lecture

Si vous êtiez président, que feriez vous si 10 000 français s’invitaient à la Garden Party de l’élysée ?

C’est ce qui se profile en vue du 14 juillet, un événement populaire a été lancé sur facebook il y a quelques jours et totalise pour le moment plus d’un milliers de personnes qui pensent y être. A cela, il faut retrancher à peu près 50 à 60% de personnes qui y seront dans leur cœur mais pas physiquement. Mais cet événement ne semble qu’au début de son buzz et je ne serais pas étonné s’il atteignait les 10 000 participants d’ici le 14 juillet. Le succès des apéros géant malgré la crispation du pouvoir politique sur le sujet n’y est pas pour rien. (Voir à ce sujet le débat entre Christophe Ginisty et Christophe Caresche sur soir3.)

Mais… mais… comment est-ce possible ? Que prend-t-il aux citoyens français de se regrouper pour faire la fête ensemble ??? Nous qui avons tellement l’habitude de rester dans notre petit coin. Est-ce par ennui, par morosité de la vie ? Par défiance du pouvoir, pour montrer notre capacité à nous auto-organiser ? Dans un esprit de partage d’une fête populaire, de retrouver un lien de proximité avec nos représentants ? Et si c’était tout ça en même temps et peut être d’autres raisons encore ? Poursuivre la lecture

Bientôt une nouvelle version de mon blog !

C’est décidé, prochainement je changerais mon blog du tout au tout, ou presque. Le rédacteur reste, mais le logiciel, le design, la ligne éditoriale et l’organisation du blog changent. (Et peut-être même le nom, qui sait…)

Il sera basé sur WordPress 3.0. Les dernières fonctionnalités en terme de liens avec les réseaux sociaux seront intégrés. Surtout, un soin particulier sera pris pour que mon blog s’articule parfaitement avec les réseaux extérieurs que je pratique. (Ben oui, c’est important de s’articuler correctement avec ses z’amis ;-))

Il sera conçu de manière à récupérer un maximum de mes productions éparses, pertinentes et utiles (avec un p’tit filtrage tout de meme). Ainsi, si vous voulez savoir ce que j’ai écris sur l’ensemble du web, tout sera sur mon blog.

Je voudrais également élargir ma ligne éditoriale et ne plus parler uniquement de politique ou de médias sociaux. Petite ouverture donc de ma ligne éditoriale notamment vers certains de mes loisirs !

Mon blog sera un outil qui permettra de produire certains documents sous Creative Commons de manière ouverte avec votre collaboration, chers lecteurs. Je suis sur que ça vous plaira 🙂

Les publications seront moins espacées, et je l’espère mais c’est un vœux pieux, plus régulières.

La date de la sortie n’est pas encore décidée mais ce sera probablement fin mai.

Très bientôt des images. (Vous ne serez pas trop dépaysé par les couleurs.)

PS: Je suis fier, ça fait presque 9 mois que j’ai pas touché au design ! C’est un record.