Semaine de l’environnement à la FAC de St-Quentin-en-Yvelines organisée par ICARE

La semaine de l’environnement à la FAC de l’UVSQ ça commence lundi 22 mars à l’UVSQ !

Pour ceux qui ne connaissent pas  encore cet excellent événement annuel, il s’agit d’animations tout au long de la semaine au sein de la FAC de l’UVSQ dans le but de sensibiliser les étudiants sur les questions environnementales.

Voici le programme:

** Lundi**
Ouverture avec la manif’ surprise (Bat d’Alembert)

**Mardi** 

Conférence « Comment le droit préserve l’environnement ? » de Laurent Neyret (Bat Leclerc AMPHI 3 – 17h)

(je vous recommande vivement d’y assister, ça risque d’être très instructif.)

**Mercredi** Journée énergie

– Chasse au gaspi (Bat leclerc) 

– Stand ICARE-SOLAR GENERATION 

– Expo’ L’EaU dans le monde

– Stand ICARE (Vauban) – avec activité : « Calculez votre empreinte écologique »

– Diffusion de la « 11ème heure » suivi d’un débat animé par Ghislain Dubois, membre du Réseau Action Climat (Bat Vauban Amphi 3 – 17h)

**Jeudi** Journée Alimentation

– Table ICARE « Calculez l’empreinte carbone de votre assiette (bat Vauban)

– Conférence de Michel COLLOGAN (Faucheur Volontaire) et Jean Louis Serre (Maitre de conférence en biologie). (Bat. d’Alembert – 17h)

(Cela risque d’être très animé entre anti et pro OGM. Il faut ajouter à la liste des participants un agriculteur bio)


**Vendredi** Journée Conso’
– Table ICARE à Vauban (Analyse du cycle de vie d’un portable/Création de produits ménagers et maquillage) / CLÔTURE

Et tout au long de la semaine, expo « Atteinte à la biodiversité » (Vauban/Leclerc) et attention, à l’UVSQ, nous trions nos déchets toute la semaine !

L’événement Facebook

Tenez moi au courant de votre venu qu’on s’y rencontre 😉

« Je veux travailler à une troisième voix écolo-democrate » et moi aussi !

C’est ce qu’a affirmé Corinne Lepage lors de la soirée électorale de premier tour. Eh bien, moi aussi ! Ces prochains jours je vous ferais part d’une initiative communautaire, indépendante de toute organisation, en ce sens.

J’avais écris le 25 octobre dans un billet intitulé « MoDem: Stratégie d’autonomie = sectarisme + suicide politique » et avais annoncé mon départ des stratégies numériques car je savais que cette stratégie, peu importe les efforts militants que je déploierais, ne mènerait à rien. La preuve, malgré une campagne mené brillamment par les militants du MoDem, en Ile de France le parti n’est pas en position de négocier. Le poids des échecs consécutifs, la personnalisation à outrance du pouvoir et la désorganisation organisée par les chefs de fils ont mené à la marginalité du mouvement. Quelle que soit la bonne volonté et les efforts fournis par les militants du MoDem il n’était pas possible qu’il en soit autrement lors de cette campagne.

J’ai beaucoup de respect pour les militants qui ont donné de l’énergie pour défendre les valeurs démocrates au sein du MoDem. Pour ma part, je me suis d’avantage retrouvé sur les positions d’Europe Écologie, et j’ai finalement voté pour eux. Pour autant, je suis resté spectateur, comme une majorité de français dans cette campagne qui m’a très peu passionné. Je déplore la prise de pouvoir des verts sur la structure Europe Écologie. Je déplore également que la porte n’ai pas été d’avantage ouverte à l’AEI et au MoDem. Si nous voulons gagner en 2012, les progressistes devront faire mieux que ça et s’ouvrir d’avantage. Les verts et le PS ne doivent pas oublier que derrière le bon score d’Europe Écologie il y a de nombreux démocrates qui ont souhaité encouragé la nouvelle 3e voie. F. Bayrou a porté une espérance en 2007, celle-là même qui s’est déplacée sur Europe Écologie.

Elle est extrêmement fragile, il ne faut pas décevoir, surtout pas.

Je veux vraiment félicité les militants d’Europe Écologie qui ont fait une campagne remarquable. Je les ai vu très tôt, les premiers, sur les marchés en train de tracter avec leur vélos. Je salut également leur activisme dans les réseaux associatifs, notamment pour leur soutien au collectif des déboulonneurs lors du procès.

Le rassemblement du deuxième tour ne doit oublier personne et es quelques jours de campagnes restant doivent servir aux responsables politiques à remettre en question leur pratique et revoir leur éthique afin de faire amende honorable auprès des électeurs.

ACTA: L’opacité des négociations condamnées par la quasi totalité des députés européens

ACTA: L'opacité des négociations condamnées par la quasi totalité des députés européens
663 députés européens ont voté pour la transparence de la négociation de l’ACTA aujourd’hui à Strasbourg. (Pour rappel de ce qu’est l’ACTA)

C’est un geste fort pour recadrer ces négociations d’importances mondiales qui voudraient rendre pénalement responsable les fournisseurs d’accès du contenu produit par les utilisateurs. Ce qui contraindrait les FAI à filtrer le réseau et censurer tout le contenu qui pourrait leur porter préjudice.

« La journee des droits de la femme » et non pas « la journee de la femme »

« La journée des droits de la femme » abusivement appelé « journée des femmes », c’est aujourd’hui. Cécile, une amie de l’UEC, me l’a très justement fait remarquer cet après midi.

D’habitude, je ne suis pas quelqu’un de très pointilleux ou moraliste mais la dénomination de cette journée est importante, principalement dans une société marchande qui exploite et modèle ce symbole pour en tirer bénéfice. Comprenons-nous bien, il est tout à fait légitime que les marchands participent à cette grande journée, mais leur intérêt commercial (ou idéologique ?) semble très souvent les pousser à la « modeler » à leur manière.

A chaque journée de la femme, nous avons le droit à la remarque suivante  « La journée de la femme c’est aujourd’hui mais la journée de l’homme c’est tous les autres jours de l’année ! ». Et là je dis STOP, il y a méprise. Aujourd’hui n’est pas la célébration du genre féminin mais une journée de réflexion, de débat et d’action à propos du droit des femmes. Ces deux idées sont strictement et indispensablement distinctent.

Poursuivre la lecture

Lepost.fr censure la remise de la légion d’honneur à Ali Bongo

Bruno Ben MOUBAMBA, ancien candidat à la présidentielle Gabonaise, était le premier a dénoncer la remise de la légion d’honneur au Président (frauduleusement élus) Ali Bongo sur lepost.fr.

L’information a été outrancièrement censuré par la modération pour on ne sait quelle raison. Elle vient d’être confirmée par le nouvel Observateur qui s’en fait échos et montre encore une fois que la France soutient les pires dictateurs.

Total peut tranquillement continuer à extirper les ressources pétrolières Gabonaise pendant que le clan Bongo, décoré par la république française, se gave au détriment du peuple et de la démocratie.

Elle est belle la république…