Quand des présidentiables en mal de légitimité se mettent à exalter la démocratie directe !

Ça donne ça:

Bayrou: « Et si on faisait un référendum sur les déficits publics ? »

Royal: « Et si on faisait un référendum sur l’âge de la retraite ? »

Serait-ce le syndrome des loosers politique ? Du genre « j’en appelle aux français car j’ai plus de légitimité politique et je veux me refaire une santé avant les présidentielles ». Ou bien serait-ce une tentative sincère d’appeler les citoyens à se bouger le cul pour participer au processus de décision ?

Dans les deux cas, il s’agit d’une réforme d’ampleurs qui requière une validation des citoyens français. Mais plus que « faire un référendum », ce qui importe aujourd’hui est de construire collectivement une réforme intelligente acceptable par une large majorité de la population. Comment réussir ce tour de force ? Les partis politiques de l’opposition lancent leurs petites consultations dans leurs coins, ça ne suffit pas à faire participer les citoyens non encartés. Personne ne fait confiance au PS ou au MoDem, ou alors si peu,on sait très bien qu’ils ne roulent que pour eux et que l’intérêt des français passe après celui des présidentiables. Europe Ecologie n’est pas constitué et n’est pas en mesure pour le moment de prendre ce genre d’initiative.

Poursuivre la lecture

Bayrou – Villepin, l’alliance de la droite « anti bling-bling » ?

Je rebondis sur la note de notre amis l’hérétique qui se laisserait bien tenter par une alliance De Villepin – Bayrou pour les présidentielles.

A l’évidence, l’équation électorale serait intéressante, l’UMP est de plus en plus divisée, les gaullistes et la droite modérée semblent comme orphelins. Le style de la présidence Sarkozy et ses penchants idéologiques néo-conservateurs ont finis par jeté un grand trouble dans la majorité.

Alors qu’à gauche de l’échiquier, les écolo semblent prendre le leadership du rassemblement de l’opposition et refuse de négocier avec François Bayrou. Seul et isolé, comme il en a l’habitude, le président du MoDem doit se repositionner. L’écologie c’est pas vraiment son truc, il ne peux pas lutter dans cette direction.

Se repositionner sur sa droite serait donc un moindre mal et lui permettrait de re-consolider son électorat de centre droit qu’il avait un peu négligé jusqu’à présent. De plus, cela permettrait de se différencier d’Europe écologie qui est en train de capter l’électorat de centre gauche.

Le choix stratégique est tentant, le choix idéologique l’est beaucoup moins. Rappelons tout de même, De Villepin est l’artisan du CPE et l’autocrate qui est parvenue à mettre presque toute la France dans la rue. C’est lui qui nous a montré à quel point la classe politique était dans sa bulle et à quel point les citoyens français étaient méprisés, autant dans leur représentation que dans leur action citoyenne directe. Le premier à nous en avoir fait prendre conscience est François Bayrou lorsqu’il a voté la motion de censure. Si je devais garder un seul discours de François Bayrou, ce serait bien celui-ci.

Le projet du Mouvement Démocrate au lendemain des présidentielles était de changer la classe politique et refonder la démocratie. Où en serions-nous de ce projet si cette alliance contre nature venait à être enterinée ? Il y a fort à parier que de nombreux français se sentiraient floués et que la politique resterait… comme avant.

Ne rien abandonner

Avant hier soir, je vous ai annoncé que je ne cautionnais pas la stratégie d’autonomie adoptée par le Mouvement Démocrate et que mécaniquement, par soucis de cohérence, je me retirais également des stratégies numériques. J’ai reçu beaucoup de messages très sympathique en privé et je voudrais vous remercier tous du fond du cœur. Bien sur, en public, c’est une autre affaire car les masques sont trop fréquemment utilisé en politique. La transparence n’est pas encore une valeur acquise au sein de notre mouvement. Mais toujours les masques finissent par tomber.

Certains ont vue dans ma décision un recul voire un découragement à poursuivre mon action politique. Je veux vous dire que c’est faux. Je ne me suis jamais sentis aussi investi qu’aujourd’hui. La nécessité de construire une alternative démocrate et écologique est encore plus criante.

Bien qu’en désaccord avec la ligne officielle, je reste au mouvement démocrate et je continue à me  battre pour construire un réseau démocrate suffisamment fort pour porter le moment venu la femme ou l’homme qui incarnera le mieux le projet démocrate. Cela a toujours été mon premier objectif et cela le restera. Mais les actions parlent toujours plus que les mots, je vous laisserais juger de mon engagement et de mon utilité.

Poursuivre la lecture

Faire de la Politique Autrement contre Hadopi ?

Le projet de loi HADOPI 2 vient tout juste d’être adopté cet après midi au parlement. Il s’agit une nouvelle fois d’un projet visant à mettre la justice au service du lobbys des industries culturelles dont le modèle économique est complètement chamboulé par les mutations technologiques. Ces acteurs économiques de premières importances, dans les confidences du pouvoir politique, pensent que tout leur est dus et que la république peut être taillée sur mesure en fonction de leurs intérêts immédiats, quitte à violer la constitution.

Poursuivre la lecture

Construire une alliance démocrate, social et écologique par la base.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir Marielle De Sarnez se rendre à l’université de rentrée du courant de Vincent Peillon ! J’ai ressenti un étrange mélange de satisfaction et de malaise.
 
D’abord, sur le plan des idées, je suis en totale emphase avec se rapprochement qui marque la véritable rupture politique avec l’ancienne UDF. Le MoDem s’ancre dans une démarche réellement progressiste. Je crois que nous avançons car il y a manifestement une volonté de se fédérer au vu des régionales et de 2012. Je félicite également la volonté des leaders du Mouvement Démocrate d’aller au de-là de la frontière de leur propre parti.

D’un autre coté, nous piétinons, nos leaders de partis ne comprennent pas ce que les citoyens engagés attendent. Je suis choqué qu’une telle initiative, d’une importance aussi cruciale, ait été prise sans la moindre consultation des militants. Plus encore, je crois que le fait d’y aller « toute seule » a effroyablement amoindris la portée symbolique de l’opération. Pourquoi ne pas demander un peu plus l’avis des militants ? Surtout quand le sentiment semble partager entre la base et la tête.

Le rapprochement des verts et du MoDem a déjà commencé. On le voit sur les réseaux sociaux, le réseau démocrate est déjà voisin avec le réseau europe-écologie. Des initiatives de groupes facebook font se croiser assez facilement le réseau démocrate et le réseau Peillon-Royal.

J’invite tous les démocrates à prendre contacte avec nos voisins politiques afin de construire, par le dialogue et le partage, une alliance par le bas.

Comment construire une alternative en réseau ?

Prenons contacte, échangeons, invitons les à rejoindre nos causes et rencontrons-les.

Si vous êtes sur facebook, vous pouvez dialoguer avec les membres de la page fan Europe écologie et ceux de la page fan de Vincent Peillon par exemple.

Sur twitter, vous pouvons suivre les suiveurs d’europe écologie pour partager leurs centres d’intérêts.

Pour ceux qui souhaiteraient entrer en contacte avec tous les MoDemiens sur twitter, je vous recommande ce billet qui en recence la majeure partie.

Sur nos blogs, enrichissons nos blogrolls de nouvelles connexions politiques, créons des chaînes…

Voilà quelques exemples de ce qui peut être fait à l’échelle individuelle. Pour changer la politique il faut d’abord changer nos habitudes de militantisme. Il faut arrêter de s’en remettre à nos têtes dirigeante et devenir nous même leader de notre propre mouvement.

L’hiver du parti des démocrates français

Claque magistrale que sont les européennes 2009 pour François Bayrou et nous autres les démocrates.

Depuis hier les premières « analyses » des causes de la raclée démocrate sont abondantes sur la toile et dans les médias traditionnels. Souvent elles n’ont pas beaucoup de sens et sont le fruit de réactions plus que de raisonnement à froid. Dans ce bordel général, certains en ont très vite tiré les conclusions sur les plateaux télés, les émissions de radios, les blogs ou les réseaux sociaux.

On a souvent lus « C’est la faute à home », « c’est la faute à l’emportement de Bayrou face à Dany », « c’est la faute au pouvoir personnel de Bayrou », » c’est la faute aux ambitions présidentielles 2012″, « c’est la faute au système médiatique », « c’est la faute à… », on pourrait continuer longtemps comme ça. Malheureusement désigner des boucs émissaires n’a jamais résolue aucun questionnement de fond.
Poursuivre la lecture

Un programme pour l’europe

Le 6 juin prochain aura lieu le vote pour la composition du parlement européen. A cette occasion, tous les citoyens sont appelés à se rendre aux urnes pour élire un parlement qui les représente. La pluralité des candidature est importante et je vous incite vivement à vous intéresser à chacune d’elle.

Pour ma part, soutenant les idées du Mouvement Démocrate et François Bayrou, j’ai fais mon choix. Je vous transmet dans le plus pur respect démocratique le programme du MoDem.

Poursuivre la lecture