dans Non classé

Transformons nos blogs et émancipons nous des réseaux sociaux privateurs !

Les réseaux sociaux dans l'hebdo Vendredi

J’ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne vois qu’un seul moyen pour les internautes de s’émanciper des services de réseaux sociaux peu respectueux de nos données personnelles, non libre, qui s’arrogent le droit d’en disposer comme bon leur semble.

Certains ne voient pas l’intérêt de cette entreprise périlleuse car il y a déjà des services très fonctionnel, d’autres pensent que si l’on ne veux pas de problèmes autant ne pas publier d’informations sur nous. Ce sont des considérations respectables mais il y a tout de même deux éléments que je pense nécessaire de rappeler:

Premièrement, les réseaux sociaux ont déjà bouleversé le système d’organisation de la société et le rapport entre les gens. Il est donc difficile pour toute personne ayant adopter ses usages de s’en défaire du jour au lendemain, d’autant plus que tout un tas d’informations n’est accessible que par ces réseaux aujourd’hui.

Deuxièmement faire semblant de ne pas voir que facebook est de plus en plus friand de dévoiler nos données personnelles pour augmenter ses revenus publicitaires n’est pas une attitude responsable. Cette politique a été clairement énoncé par son fondateur et elle n’est pas prête de changer. Pour les utilisateurs conscients, ça va, mais pour ceux qui n’ont que peu d’intérêt pour le sujet c’est une autre paire de manche.

A partir de quel support peut-on agir pour construire un réseau décentralisé où nous serions propriétaire des données que nous produisons ?


Il en existe un sur lequel nous pouvons nous appuyer et qui regorge de possibilités. Ce n’est certes pas à la portée de tout le monde mais ça a le mérite d’être un réseau pré-existant à fort potentiel évolutif: la blogosphère.

Après tout, un blog c’est extrêmement souple. Avant d’être sur facebook les kikouloleurs étaient sur les skyblogs !

Sur la blogosphère, il y a trois types de blogueurs.

Les préblogueurs: Ce sont les internautes qui prenne le contrôle de blogs pré-installés.

Les autoblogueurs: Ce sont les internautes qui installent leur blog sur un héberbeur marchand ou non

Les blogeekeurs: Ils installent leur blog sur leur propre serveur.

Les pré-blogueurs disposent d’un espace modulable très accessible, pour le générer il leur suffit de s’inscrire sur une plateforme gratuite comme blogger, overblog, haut et fort ou payante comme wmaker, typepad…etc Sans connaissance, il est assez facile de prendre en mains son blog et souvent il est possible d’extraire ses données en téléchargeant l’archive ou en utilisant le flux. Par contre, le logiciel blog est imposé et les possibilités sont potentiellement limités car il n’est pas possible de modifier le code.

Les auto-blogueurs sont des internautes un peu plus expérimentés qui connaissent un ou plusieurs logiciels de blogs (souvent dotclear ou wordpress), savent ce qu’est un hébergeur et maitrisent un minimum le protocole ftp. Ils ont le choisi l’acteur qui hébergera leur blog, ils choisissent le logiciel de leur blog ainsi que ses fonctionnalités via le module de plugin ou par modification du code. Défauts, c’est plus difficile d’accès et le débutant comme l’expérimenté n’est pas à l’abri de bug qu’il devra gérer lui même.

Le blogeeker est un espèce de misanthrope des plus respectables qui ne fait confiance à personne pour héberger ses données. C’est un teckos qui doit être rigoureux et compétent. Il aura la chance de maitriser de bout en bout ses données. Le seul hic c’est qu’il sera tout seul pour gérer les bugs de son blog et de son serveur.

On voit déjà des dissemblances entre les différents profils de blogueurs et le degrés de maitrise des données. Comparez maintenant n’importe lequel de ces profils à un compte facebook où toutes les données ne sont pas extractibles, où toutes les informations ne peuvent pas circuler en dehors de la plateforme et où l’entreprise se réserve le droit de tout exploiter à des fins commerciales, il y a tout un monde à franchir.

Mais les blogs n’ont pas les mêmes fonctionnalités que facebook objectera-t-on. C’est vrai. Mais qu’est-ce qu’on ne peux pas faire avec son blog et qu’on peut faire avec facebook ? Le texte ? Ça passe. Les images ? No problème. La vidéo ? Idem. Les amis ? Les blogrolls c’est fait pour ça. Les groupes ? Le bilboplanet ou un widget agrégateur. Les événements ? En installant un plugin agenda, on a un jolie flux ICS.Les micro-blogs ? On peut coupler son blog à l’installation d’un statut.net, après les faire communiquer avec l’extérieur est une autre question.

Bien sur, chacune des fonctionnalités mériteraient de plus amples billets avec références et comparaisons. Tâche à laquelle je m’attellerais au fur et à mesure de l’évolution de mon blog personnel.

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. D’accord avec toi bien sûr… mais les réseaux sociaux sont d’excellents vecteurs de trafic… c’est une porte d’entrée vers la blogosphère.
    Tu ne vas pas me dire que tu quittes tous les réseaux sociaux quand même 🙂

  2. @Antoine_K

    Nan, en l’état des choses c’est pas possible. Autant politiquement que professionnellement, ce serait comme me couper un bras.

    Pour autant, je crois utile de rappeler les dangers et de chercher des solutions à proposer à ceux pour qui cela à de l’importance.

    C’est fou la dépendance que ça entraine.

  3. Je ne savais pas que le fait d’installer wordpress sur mon serveur faisait de moi un misanthrope !! Attention aux raccourcis faciles !
    Je veux tout simplement contrôler l’outil que j’utilise !

  4. Bonsoir,

    «Nan, en l’état des choses c’est pas possible. Autant politiquement que professionnellement, ce serait comme me couper un bras.»
    Ne vous inquiétez pas, il repoussera, plus grand, plus fort 😉

    Plus sérieusement :
    http://buddypress.org/blog/news/bud

    La dernière version de BuddyPress, s’installe pour la premiere fois, sur un WordPress ‘simple’ , comprendre, un WordPress non-mu. Bientôt (avril si la roadmap tient) WordPress et WordPress-mu vont fusionner.

    Projets libres, forte communauté, pas mal de doc pour arranger les choses à sa sauce, css, php….

    BuddyPress/WordPress le couple gagnant ?

    ps: tiens il me semble que :
    http://lesdemocrates.fr/
    « lesdémocrates » sont fièrement propulsé par les systèmes opensource WordPress et BuddyPress

  5. Bonjour,

    Justement, vous n’avez plus besoin de WordPressµ, un «simple» WordPress devient suffisant, depuis la version 1.2 de BuddyPress.