La CASQY perdue par les socialistes et leurs alliés

C’était une possibilité, c’est désormais une réalité sauf retournement spectaculaire à Élancourt et Montigny-le-bretonneux.

Il est encore trop tôt pour analyser les résultats mais il va nous falloir être attentifs aux projets qui vont être portés par la future CASQY en ce qui concerne le plan local d’urbanisme en cours d’écriture, la piste de ski d’Élancourt qui était sur le point d’être enterrée et surtout le redécoupage territorial avec les projets de grandes métropoles qui vont se faire au détriment de l’opposition en terme d’avenir électorale.

La CASQY paie la politique du gouvernement sans doute, les affaires qui sont sorties sur des personnalités de droite n’ont eu que peu d’effet sur les intentions de vote – c’est une constante, les affaires desservent l’ensemble de la classe politique sauf le FN -. Beaucoup trop d’abstention aussi à SQY, j’aimerais avoir des statistiques du vote jeune mais j’ai le sentiment qu’il a été très faible. Le manque de visibilité de la gauche écologiste dans la plus part des villes est peut-être une des raisons.

En attendant la confirmation du second tour, il faut tout de même féliciter François Deligné -pour qui j’ai voté- pour sa réélection à l’aise et les 8 sièges de gauche apporté à la CASQY par la liste Guyancourtoise. Un regret tout de même que de n’avoir eu le choix qu’entre deux listes, le pluralisme a sans doute été le grand perdant à Guyancourt.

RDV le 30 mars pour exercer votre pouvoir de veillance (vigilance réactive face au pouvoir de décision des élus) sur le conseil municipal de Guyancourt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut