dans Non classé

Quand le flingueur se fait flinguer

Pathétique.

De hauts responsables avaient déjà fait la démonstration de leur inculture en matière d’internet, mais alors là on touche des sommets. Ce monsieur se permet de traiter d’un sujet qu’il ne connaît absolument pas.

N’importe quel gamin de 14 ans serait bien plus capable de légiférer sur le sujet…

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

19 Commentaires

  1. Et il se prétend un expert dans le domaine, ça fait peur !

  2. Il n’y a aucune définition du « Web 2.0 ». C’est un terme commercial qui fait bien. Quand on veut vendre des abonnements ADSL, c’est tellement mieux de pouvoir parler de « Web 2.0 », ça fait djeune.

  3. Désolé de passer pour un inculte, mais qu’est-ce qui ne va pas avec sa réponse ? J’avais cru comprendre que le Web 2.0, ça veut tout et rien dire…

  4. Au delà du fait que c’est avant tout un terme marketing, il y a bien quand même une idée générale du web 2.0.
    Du web personnalisable, interconnecté, moins statique, plus interactif, etc.
    Lefebvre n’a aucune culture du web, c’est tout.

  5. Il aurait pu répondre que ça ne veut rien dire et qu’il fallait mieux parler de web social. Il aurait eu toute ma considération. Mais là, ça sent le mec qui connaît absolument pas le sujet.

    En fait, le web2 est effectivement un terme marketing qui marque une période globalement nouvelle du web. Les interactions sont multipliées et les pages statiques (qui n’évolue pas) sont de plus en plus rare. C’est surtout l’avènement du blog qui a cultivé ce mythe pour faire croire que le web s’était révolutionné. En réalité le web social existe depuis le début du net mais aujourd’hui il est global. On n’imagine presque plus une page web sans possibilité d’interagir.

  6. C’est pas très intelligent un pittbull, même sans rouge à lèvres (cf Sarah Palin), mais c’est le genre à mordre les pneus des voitures. FL ne comprend pas de quoi il parle, mais il attaque tout ce qui bouge (surtout quand son maître l’a excité contre quelque chose). Ce genre de type n’a que de de la gueule.

    Dans « l’erreur historique », il se fait coller au mur par Jean Peyrelevade pour leur incongruité de ses propositions « économiques » (plutôt populistes).

  7. Je ne ferai pas de commentaire sur son ignorance du sujet … étant donné mon niveau perso.
    Mais cet homme a une mauvaise élocution et fait à peine propre.
    Que fait il à ce poste ?

  8. Heureusement que M. Bourdin lui vient en aide, ça nous permet d’apprendre que « l’UMP, on est en train de lancer plusieurs grosses opérations sur Facebook ». Grosses opérations sur Facebook ! Nous voilà pleinement rassurés sur le caractère 2.0 de l’UMP =-(

  9. le pire c’est Frédérique Lefèvre est pressenti pour être secrétaire d’état à l’économie numérique….. et il paraît qu’il est anti-internet….

  10. Bonjour-bonjour,

    C’est certain, tous les jeunes de moins de 15 ans pouvaient répondre. .. les plus de 60, comme moi, le peuvent aussi, il suffit d’aller sur Fanal: Safran car pour ne pas mourir idiote, j’ai cherché ce que cela voulait dire ce foutu web2.0 !
    C’est à dire ? … allez sur mon blog je vous dis Monsieur L !

    Bonne année orange à tous,
    Danielle

  11. Le web 2.0 ? Le nom marketing qui cache un vol à l’utilisateur de ses données personnelles par des grosses entreprises, pour qu’il en soit à la merci, et la fin de la liberté sur internet ?
    Ça devrait faire bander un porte parole de l’UMP, quand même …

  12. C’est rigolo comme réflexion. Comment penses-tu que ces créateurs puissent rentabiliser le service qu’ils développent autrement ?

  13. Cela parait si simple et pourtant cela peut faire une grande difference entre un site agreable, sur lequel nous aimons bien naviguer, et… les autres…