dans antipub

Les écrans publicitaires décolorent l’image d’Epinal

Épinal_-_Cendrillon_12-gPas moins de dix écrans publicitaires géants ont été posés dans la ville d’Épinal. La municipalité d’Épinal sous l’impulsion du maire Michel Heinrich a investi dans la startup EVEACOM qui a pour projet de vendre le temps d’attention des habitants. C’est la première fois qu’en France une municipalité s’engage de façon aussi significative dans la colonisation de l’imaginaire de ses propres habitants !

Comment est-il possible qu’une ville de taille moyenne de 30 000 habitants ait pu être envahit par le support publicitaire le plus coercitif du marché ?

Le Règlement local de publicité a été court-circuité. En effet, le maire a fait passer ces écrans publicitaires pour du mobilier urbain, et donc le RLP ne s’applique pas… Grande faille de la loi nationale, cheval de Troie de JC Decaux, ce dispositif permet aux afficheurs d’organiser le bourrage de crâne sans que nous ayons notre mot à dire.

Aucune ville en île-de-France ne l’avait encore osé, c’est dans la jolie ville d’Épinal que le paysage urbain a soudainement été démolit et que la liberté des récepteurs a été supprimé au profit de la liberté d’un seul émetteur véhiculant une seule idéologie, la grande industrie. Comme l’écrit le publicitaire Nicolas Bordas de TBWA/France « Politique ou marketing, l’idée est projet et projectile. Elle n’a qu’un objectif, détruire la précédente, la déplacer pour prendre sa place et occuper l’espace ». Pour que ce projet idéologique et totalitaire prenne forme, il est indispensable d’organiser l’environnement technico-communicationel pour favoriser l’émetteur (l’industrie capitaliste) de façon à ce qu’il puisse dominer le récepteur (le citoyen). Tout comme Gobbels a organisé la communication radiophonique pour le mettre au service l’idéologie nazie incarnée par la voix du Furher, Michel Heinrich organise l’environnement technique d’Epinal pour capter l’attention des récepteurs et en tirer profit.

Heureusement, des citoyens d’Epinal sous l’impulsion de Paysage de France combattent cette folie totalitaire et s’organisent pour changer le RLP local et faire interdire les écrans publicitaires. Vous pouvez signer cette pétition et surtout la faire circuler, car ce qui se passe à Epinal n’est que le début de l’invasion des écrans publicitaires dans nos villes, ils s’implanteront dans nos rues, se substituant aux adultes pour éduquer nos enfants à devenir de bons petits consommateurs et empêchant les adultes de penser une société durable hors du champ de la consommation.

VlIsqHMYrgMeYTc-556x313-noPad

J’en appelle à toutes les personnes qui savent que la résistance contre l’agression publicitaire est indispensable, à focaliser leur attention sur cette zone et relayer les appels à actions qui suivront peut-être. Tout comme la cause contre les grands projets inutiles, l’action anti-publicitaire a son Notre-Dame-des-Landes, c’est l’image d’Épinal.

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.