Guyancourt : Agir avec goût pour éviter l’emballement climatique

La faiblesse des accords de la COP21 renforce l’hypothèse d’un emballement climatique lors des 5 à 10 prochaines années. La barre des trois degrés de réchauffement planétaire risque d’être dépassée et l’inaction des états face aux grands pollueurs favorise le processus. De cette urgence est née début octobre 2016 une nouvelle organisation Guyancourtoise agissante, l’Assos’REGAL.

Durant l’été 2015, Guyancourt a vu naître un collectif de citoyen « La Minière Maraîchère » afin de prévenir la bétonisation de la petite minière autour des étangs. Un an plus tard, un rassemblement d’initiatives pour une agriculture saine et durable s’est constitué au sein de L’Assos’REGAL. L’organisation propose de changer la vie quotidienne par l’action festive et l’animation de circuits courts.

« Avec le goût, ça change tout», c’est le slogan de la nouvelle association Guyancourtoise. L’association anime notamment une AMAP de quartier tous les mardis soir. De délicieux légumes biologiques toutes les semaines à prix très raisonnable, ça change la vie !

La petite minière, à deux pas de l’AMAP de l’association, est régulièrement arrosée de pesticides et d’engrais chimiques pour produire colza ou blé. Une situation qui déplaît de plus en plus aux riverains à proximité : la municipalité s’est engagée à mettre en place sous deux ans sur 6 à 7 hectares de l’agriculture biologique en chantier d’insertion. Une nouvelle bien accueillie par L’Assos’REGAL qui rappelle néanmoins qu’il y a 18 autres hectares d’agriculture conventionnelle à proximités qui risque de contaminer les futures parcelles biologique.

L’agriculture est le secteur mondial rejetant le plus de gaz à effets de serres (24 %) et plus d’un quart de ces rejets sont issus des engrais de synthèses de l’agriculture conventionnelle et de la déforestation (sources). La conversion de la parcelle en agriculture biologique représenterait une contribution importante des Guyancourtois au combat contre le réchauffement et participerait à la prospérité économique de la ville. Cela éloignerait encore davantage la petite minière d’un scénario catastrophe de bétonisation.

http://lassos.regal.bio

contact@lassos.regal.bio

La vie’cyclette hyper active !

L’association dont l’objectif est de mettre en place des ateliers vélos à Saint-Quentin-en-Yvelines a organisé son assemblée générale le 15 octobre dernier à Guyancourt.

Après deux ans d’existence sous la forme d’un collectif inter-associatif (VéloSQY, ICARE, DEDALE, SQY en Transition), la voici transformée en association lois 1901 avec des statuts collégiaux et hyper actif, car en ce moment, un atelier par semaine est organisé !

Les ateliers sont pour le moment itinérant mais l’objectif est bien de s’installer dans un lieu dans un premier temps. Un lieu idéalement qui permette de stocker des pièces détachée et qui soit accessible à la population locale. Un travail de recherche de ce lieu est en cours, si vous avez des idées, n’hésitez pas à en faire part 😉

La Vie’Cyclette c’est aussi une association qui vit grâce à ses adhérent-e-s. Si le projet vous plait et que vous souhaitez qu’il aboutisse, vous pouvez adhérer ou faire des dons qui seront bien employés.

Actuellement le conseil d’administration, organe collégial, est composé de Frédéric Primard, Dominique Herbelin, Candide Girette, Marie-Claude Bourdon et moi.

Nous prenons peu à peu contact avec les municipalités afin de leur proposer de soutenir l’installation d’un atelier vélo dans leur ville. Proposer un bien commun à tous les Saint-Quentinois, voilà l’enjeu !

Pour connaitre nos dates et les lieux où passent l’atelier itinérant, voir notre calendrier mis à jour régulièrement.

Nous serons cet après-midi devant Kosma à Guyancourt à partir de 14H00.

Vous pouvez aussi nous écrire contact[a]viecyclette.org

La Forge 78, ça commence fort !

Après un second RDV avec le gérant de la Coopérative d’Activité et d’Emplois des Yvelines, la Forge 78, me voici sur les rails !

Ou bien, juste à coté, car La Forge 78 a élus domicile dans la nouvelle maison de l’autre économie de Saint-Quentin-en-Yvelines près de la gare de La Verrière coté N10. La surface de bureau est vraiment sympa et tout reste à aménager. A l’heure actuelle, La Forge 78 et Bleu Oxygène sont en cours d’installation.

J’ai quand même bien galéré pour trouver… Il parait que y a des indications sur la page FB de La Forge 78, je n’ai qu’assez peu de gout pour ce « réseau social » du coup je vous propose un petit plan sur mon blogue.

See full screen

En ce qui concerne mon activité professionnelle, je prépare la mise en ligne du site internet et vous explique tout ça 😉
Bien content aussi que des copains comme Mélyssa rejoignent cette structure profesionnelle coopérative !

Après la fête, faites !

Le gros du festival est rangé ! Les alternatives ont occupé La Verrière / St-Quentin-en-Yvelines durant deux jours entier… C’était un spectacle magnifique, beaucoup d’enthousiasme, énormément d’énergie, de la fête, des nouvelles connaissances…

Et maintenant, faisons-le nous même. Continuons à coordonner les alternatives sur le territoire, afin de les renforcer et les répliquer partout ! Le changement est dans nos expériences de l’engagement collectif et les initiatives solidaires et écologiques concrètes que nous parvenons à péréniser. Face à un système économique prédateur qui ne répond pas à nos besoins et des gouvernements qui ont perdu le controle, désobéissons en faisant sans lui et surtout mieux que lui.

Atelier vélo, production d’énergie alternative, AMAP, maraichage local, financement solidaire (CIGALES, le bonheur est dans le prêt..), coopérative de récylclage, des journaux…etc Toutes ses initiatives mises bout à bout sont porteuses d’une transformation durable du territoire et un changement des habitudes de vie vers plus de solidarité et une emprunte écologique réduite.

 

Le Complément: Pourquoi je me lance dans la création d’un journal

10683014_10154668865130188_2126910593_oÇa y est, Le Complément le journal d’actualité locale de St-Quentin-en-Yvelines et alentour pointe le bout de son nez ! Depuis le début de l’été nous travaillons en équipe restreinte à son lancement, et après la parution d’un exemplaire de démonstration samedi dernier, le numéro 1 paraîtra le 13 octobre.


Le Complément est un projet totalement neuf piloté par une association étudiante de l’énergique Université de St-Quentin-en-Yvelines. La ligne éditoriale est basée sur des valeurs de solidarité et d’écologie et il se fonde sur une idée simple: la production d’information locale de qualité est une condition de l’émergence d’une démocratie plus vivante. Tout comme il est nécessaire de s’alimenter de fruits et légumes locaux pour être en bonne santé, il est aussi nécessaire d’avoir accès à une information locale de bonne qualité pour gagner en pouvoir d’agir. Face au verrouillage des espaces politiques, il est urgent d’améliorer le niveau d’information de la population.

Fort de ce constat, Le Complément invite les étudiant-e-s et les citoyen-ne-s à s’approprier la méthode journalistique de traitement de l’information afin de combattre la désinformation organisée par la grande industrie dans le but d’écouler les stocks de marchandises; également il est nécessaire de remettre en question la mal-information servie quotidiennement par une presse écrite en lambeau dont le contenu fait de moins en moins l’objet de traitement sérieux.

A l’heure où les pages de la presse écrite se remplissent de publie-rédactionnels (intrinsèquement) manipulateurs, à l’heure où les ventes des journaux papiers déclinent, Le Complément fait le pari radical et réaliste d’un journal sans publicité et dans un format papier. Si pour certain-e-s le choix peut sembler suicidaire, en réalité il a été mûrement réfléchis et repose sur quatre idées fortes:

  • Le Complément est un journal connecté et déconnecté: le journal papier dispose d’un contenu exclusif et adapté à son format, le journal en ligne vient le compléter par l’utilisation de formats multimédias et un accès complet aux documents sources de l’article(une vidéo, un rapport au format pdf, un entretien en podcast…etc). Ce travail de mise en valeur des documents sources peut également ouvrir la pratique journalistique aux lecteurs qui seraient tentés de re-traiter autrement ces sources.
  • Le Complément est un journal participatif qui encourage la pratique du journalisme amateur : la rédaction est constituée par les membres de l’association Faculté d’Agir qui pratique le journalisme amateur. Il est également ouvert aux contributeurs ponctuels extérieurs; des modalités sont en réflexion pour mettre en place un statut de coopérateur.
  • Le Complément est distribué sans intermédiaire: nous faisons le pari de pratiques sociales audacieuse dans sa distribution, nous nous appuyons sur des groupes de sociabilité pré-existant comme par exemple les AMAP, les associations, les laboratoires de l’université ou les promotions pour distribuer le journal. Un lecteur engagé s’est même proposé de faire « crieur » bénévole dans son quartier, une piste que nous envisageons.
  • Enfin, Le Complément est distribué à prix libre et s’appuie sur la générosité public pour perdurer. Les moins nantis comme les plus nantis peuvent s’y retrouver et le prix n’est pas un frein à l’accès ni au soutien.

Si vous habitez St-Quentin-en-Yvelines ou alentour, je vous encourage à vous abonner dès maintenant, vous et votre groupe d’ami-e-s, en vous rendant sur le site internet.

lecomplement-223x300