Non classé

Réponses aux com’s sur la réunion du 8 mai F.I

Les commentaires qui ont été fait à la suite du billet« Réunion du 8 mai, passage sur la Fédération Internet » sont digne d’intérêt pour les lecteurs de Connexion Démocrate. Je me permet donc de les reprendre dans ce billet et d’y apporter des réponses ou commentaires.

FrédéricLN

Je ne serais pas si déçu (parce que je me suis beaucoup moins impliqué dans le projet !). Il me semble au contraire que les énergies internautes démocrates sont en train d’essaimer.

Avec l’idée de la participante anonyme (désolé pour elle) reprise par François Bayrou et dont la portée a été vue par Marielle de Sarnez, on a quelque chose de tout à fait nouveau : une task force internet, composée de volontaires, étroitement liée au siège, mais copilotée par une mise en réseau formalisée des correspondants internet « officiels », ce qui sera un facteur décisif de diffusion, d’utilisation, des travaux des uns et des autres.

Une seconde chose est l’idée de mouvement « militant d’internet », un peu comme TemPS réels au parti socialiste. Un peu libriste, un peu mac, beaucoup évangéliste sans doute, impliqué en tout cas dans les débats sur les TIC et leurs usages. Pour moi ce n’est pas la « fédération intenet », c’est un « mouvement thématique TIC » comme il y aura des « mouvements thématiques » sur bien d’autres secteurs, j’imagine (voir la fin du débat tel que noté sur France démocrate).

Enfin, il y a le réseau, les réseaux, de citoyens qui veulent militer pour les idées démocrates sur internet. À mon humble avis, qui rejoint celui de Thierry Crouzet, il est vain d’espérer les encapsuler dans une structure de parti. Comme ils ne veulent pas, pour la plupart, de sièges de Conseillers Municipaux, qu’est-ce qui les retiendrait durablement dans un appareil de parti ? Pensons « réseaux », dans le genre de DemosWeb ou d’autres, il s’en est déjà créé tant.

Ça fait trois formes d’organisation internet, mais avec trois buts bien distincts, et sur 20 millions d’internautes, il devrait bien s’en trouver d’intéressés dans chacune de ces trois directions !

Dans ce cas, s’il ne fallait pas faire de Fédération Internet, on aurait dus le dire tout dessuite et éviter de mettre un article fantoche dans les statuts.

Comment peut-on espérer animer une communauté si on ne leur laisse pas un minimum d’espace à l’intérieur du parti pour lequel il milite ?

Ce qui va se passer, c’est comme tu dis, des réseaux sauvages vont se créer et on va assister à une formidable guerre des chapelles de quelques personnes…

Quand un espace est verrouillé, soit on devient underground, soit reste on le petit militant qui s’informe et discute sans trop déranger ni prendre d’initiative.

Merci Frédéric pour ton commentaire éclairé.

Ghislain

Quelle déception de lire ces lignes.
0 pouvoir 0 budget = 0 ambition pour internet.
Ralala

Déception était le mot qui convenait hier, effectivement. Aujourd’hui, je pense qu’il faut continuer à aller de l’avant.

Par Etoile66,

Eh, les petits jeunes, stop, pas de déprime.

1) La FI sera ce que nous en ferons, car le Mouvement Démocrate décide de ses structures, et le MoDem, c’est nous, les adhérents internautes.

2) Le RI n’est pas du tout adopté, ce n’était qu’une discussion informelle

Malheureusement j’ai dû quitter la salle à 18h pour prendre le dernier train, je n’ai donc pu participer aux discussions sur la FI.

Sinon, j’aurais repris avec force ce que je demande sur le wiki de la FI.

Alors, comme rien n’est encore voté, il faut bosser pour préparer un texte correct et le soumettre au plus tôt à François Bayrou et aux élus du CN.

Je me suis toujours battue pour gagner et n’ai jamais baissé les bras avant la bataille. Et quand bien même le CN adopterait un mode de fonctionnement qui ne nous convient pas, il est toujours possible de repréparer un texte, un concept et de le représenter.

Car les choses évoluent, rien n’est figé…

Oui, je suis sur que tu l’aurais fais. A-t-on le droit de s’inspirer de ton courage ? 😉

par alain

L’Internet démocrate n’a pas encore prouvé son utilité. Quand ce sera fait, les arbitrages au sein du parti suivront. C’est comme ça que ça marche.

Réponse de Pascal que je plussoie
S’il n’a pas encore montré son utilité alors je demande à ce que l’on achète un stock de lunettes…

Europium,

je pense que bayrou se plante complètement pour plusieurs raisons :

-bon nombre d’adhérants sont venus à la politique par le net, il faut donc amplifier le phénomène et non le brider.

-bon nombre d’adhérants trouvent à juste titre que les travaux faits dans certaines les fédérations sont quasi-nuls et veulent s’impliquer davantage par le net. vu le projet global de RI, les choses ne vont pas s’améliorer.

-bayrou ne veut pas d’un président de FI qui aurait du pouvoir. il n’a qu’a se nommer président, ou nommer un proche, ou faire partie de droit du conseil fédéral comme cela a été proposé dans divers projets.

-le financement : investir dans le net c’est investir sur la motivation et fidélisation à long terme des militants qui sont par leur cotisation une source de financement. de plus comme il le dit lui-même ça ne couterait pas si cher que ça.

-d’un point de vue gestion ressource humaine c’est catastrophique de vouloir brider ceux qui veulent s’investir et proposer des idées.

je n’en dirais pas plus car je pourrais être désagréable…..

Analyse parfaite… et constat logique, quand on y pense. Tu avais raison dès le début dans tes propositions sur le wiki.

Par Fotini,

Comme tu le sais, l’internet est aussi un enjeu de pouvoir et dans la phase actuelle, ce qu’il faut à tout prix éviter c’est la dilution des responsabilités.

Commençons avec la formule amendée proposée et mettons le paquet sur le mode de designation de ces représentants chargés d’internet, de leur profil et de la définition de leurs tâches et responsabilités, car ceci sera crucial.

Après, une fois qu’ils seront en place, ainsi que les outils internet appuyant l’organisation du MoDem, on pourra de l’intérieur essayer d’améliorer le système.
Une fois que François Bayrou aura vu que ça marche de manière efficace en termes d’organisation, il sera plus ouvert à d’autres formules, plus innovantes en termes de « démocratie interne ».

Il faut procéder pas par pas. La démocratie comme tu la défends avec la fougue de ta jeunesse (et heureusement !) est un idéal à atteindre, mais il faut aussi répondre au besoin d’efficacité d’un parti et trouver le juste équilibre entre l’expression des citoyens internautes et leur participation au MoDem « en dur ».

C’est pour cela que je suis d’accord sur le fait que la FI ne doit pas être une instance avec un pouvoir politique, au sinon elle risque d’être instrumentalisée et de renforcer aussi certaines tendances à l’e-militantisme sans connaissance du terrain (qui virent souvent à des querelles en vase clos alimentant un esprit négatif).

Elle a pour l’instant suffisamment de quoi faire pour assurer les moyens d’introduire la transversalité au MoDem, ce qui est déjà une petite révolution dans un parti !

Fotini,

Oui, j’en suis conscient et c’est tout à fait normal. Il y a des personnes qui s’expriment, qui partage des intérêts sur internet. Il est tout à fait logique que ce soit un enjeu de pouvoir. Là où il y a des hommes, il y a du pouvoir. Et s’il n’y en a pas, c’est qu’il a été confisqué.

« Commençons avec la formule amendée proposée et mettons le paquet sur le mode de designation de ces représentants chargés d’internet, de leur profil et de la définition de leurs tâches et responsabilités, car ceci sera crucial. »
Je suis tout à fait d’accord avec toi. Essayons quelque chose de moins « agressif » pour le président.

« Elle a pour l’instant suffisamment de quoi faire pour assurer les moyens d’introduire la transversalité au MoDem, ce qui est déjà une petite révolution dans un parti ! »

Je ne suis pas d’accord. On a rien de plus que dans les autres partis. Alors que notre sociologie est toute autre…
Regarde, même toi, Fotini, qui n’est pas forcément adepte du clavier à la base, tu deviens une geekette :-p

Merci pour ton message.

Et merci pour VOS messages. Ils aident à la réflexion.

3 commentaires pour “Réponses aux com’s sur la réunion du 8 mai F.I

  1. « En 1887, Emile (ou Emil) Berliner, Allemand de Hanovre établi aux États-Unis, invente le disque. Il s’agit alors d’une galette de zinc, de douze centimètres de diamètre, tournant à 150 tours par minute. Ce disque offre une restitution sonore meilleure et plus durable que le cylindre d’Edison et, surtout, se prête à une fabrication en série. En 1894, Berliner fait breveter le « gramophone », instrument qui permet de lire les disques à l’aide d’abord d’une manivelle, puis d’un moteur à ressort.(…) »
    La suite sous url.

    Sinon, c’est bien une Fédération et pas un Mouvement. Dommage.
    Système à développer par la suite.
    Bon we,

  2. Retour sur mon commentaire : les deux idées « réseau des responsables TIC départementaux » et « mouvement thématique TIC » n’ont pas été reprises à ce jour, et le règlement intérieur ne va pas dans cette direction. Elles restent cependant faisables, de façon automotrice !

    un terme que vient de reprendre … Hervé Mariton, de l’UMP (article en lien).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut