Les lycéens réunionnais passent sous GNU/Linux !

Linuxlela

Linux Lela - scideralle - Creative Commons 2.0 BY-SA

C’est en tout cas ce qu’a annoncé Didier Robert le président du conseil général de la Réunion. Dès octobre, les 18 000 premiers ordinateurs portables sous GNU/linux devraient être distribués aux lycéens de seconde. La volonté politique est claire: faire découvrir les systèmes alternatifs au plus grand nombre. Poursuivre la lecture

L’Amateur versus le Professionnel

Manu BD

Manu BD, creative commons 3.0 by-nc-nd

Je me suis souvent senti assez mal à l’aise dans des débats ou discussions où il est communément admis que le sens premier du mot « amateur » qualifie la piètre qualité d’une production. Ceci est d’autant plus vrai lorsque les partisans du « professionnalisme » se complaisent à dézinguer du logiciel libre.

Le professionnel est motivé par l’argent. Son objectif n’est pas de faire du travail de qualité, ce n’est pas non plus d’aimer ce qu’il fait. Le professionnel a pour but ultime de faire de l’argent.

Plutôt que de prendre le mot amateur dans son sens commun, je vous invite à retourner à ses sources latines pour en comprendre le sens original et mener une réflexion sur les valeurs profondes qui animent l’amateur. Poursuivre la lecture

Crab Grass: un logiciel libre d’organisation et de transformation social

Depuis quelques semaines, je teste le logiciel libre Crab Grass une boite à outil militante de premier ordre sur les serveurs de Rise Up. Rise Up est une organisation qui a pour mission de proposer gratuitement des outils sécurisés aux collectifs et organisations solidaires. Rise Up propose le service we.riseup.net qui nous invite à utiliser Crab Grass. Ce logiciel libre est en plein développement, encore en beta mais déjà très intéressant et je vais vous le présenter en détail. Poursuivre la lecture

Entrez sur le planet de MOVIM

Si vous cherchiez un fil d’information pour tout savoir sur MOVIM, les réseaux sociaux libres et la confidentialité des données personnelles sur internet, arrêtez vous !

J’ai exactement ce qu’il vous faut:

http://planet.movim.eu (RSS)

Si vous bloguez sur ces sujets, vous êtes les bienvenus !

Information flash: Ce soir, à 20h00, réunion technique sur le salon jabber MOVIM.

A tout à l’heure.

Movim, l’alternative facebook, émission « symbiose »

Voici l’émission « Symbiose » diffusée sur radio Libertaire. Au nom du projet et de la communauté MOVIM, Jérémie et moi sommes intervenus sur différents sujets. Tout d’abord les problèmes de confidentialité des données personnelles, la censure exercée par facebook, puis le projet MOVIM réseau social libre et décentralisé, ses caractéristiques, son avancement…

Téléchargez l’émission
L’émission est disponible sous licence creative commons 3.0 sauf les chansons d’Andrea Rocolini sous creative commons 2.0.

Retrouvezles podcasts des anciennes émissions « Symbiose ».

Mise à jour 30/12/2011

Les médias sociaux privateurs et centralisés sont en train de tuer les blogueurs indépendants

Les médias sociaux se développent mais la blogosphère plonge. Paradoxe.

De plus en plus nombreux sont les blogueurs qui s’interrogent sur l’intérêt de continuer à tenir un blog. Alimenter un blog régulièrement, c’est un gros boulot. Trouver l’idée de réflexion qui va plaire ou l’information rare qui a encore été peu diffusé, c’est épuisant. Rédiger, choisir l’illustration, faire attention aux licences, citer des blogueurs qui ont abordé le sujet pour construire des liens. Puis, relire son article pour traquer les fautes d’orthographe, formater son billet, ajouter les bons tags… Et enfin, appuyer sur publier.

Non, ce n’est pas fini. Après cela, deuxième étape, il faut le faire connaitre. Publier sur facebook, twitter, identica, commenter les blogs des copains, interpeller sur les réseaux sociaux dans les bonnes conversations aux bons moments… Las, la fin de journée arrive, on fonce voir nos stats pour savoir si notre billet a trouvé ses lecteurs. Parfois il arrive qu’on ait été bon, on est fier de nous, parfois il arrive que l’on ait été très mauvais, ça peut être décourageant. Quelque soit le résultat, vaillant, on remonte sur notre cheval en ayant l’espoir que celui du lendemain va tout déchirer. Poursuivre la lecture