Grand-Père, Maman, c’est quoi faire de la politique autrement ?

Grand-Père: Uhuhuh, il est bien curieux le p’tit fils.

Maman: En voilà une bonne question !

Grand-père: Eh bien, faire de la politique autrement, c’est avant tout être exemplaire devant ses concitoyens. Le politique ne peux pas seulement dire ce qu’il faut faire, il doit les faire avant les autres. Les grands leaders politique comme Charles De Gaulle sont d’abord des hommes d’actions qui se sont accomplis en délivrant leur peuple de l’oppression. Le devoir d’exemplarité c’est aussi refuser le jeu politicien, se placer au-dessus de la mêlée et transcender les clivages politiques.

Maman: Mais papa, tout le monde sait que les hommes providentiels aujourd’hui ça n’existe plus ! Ce ne sont que des mots des élus pré-retraité cumulards qui veulent rester encore un peu plus longtemps dans leur siège. Faire de la politique autrement c’est d’abord combattre les dogmatismes, transcender les clivages par la concertation et le compromis. C’est aussi se rapprocher des citoyens en leur demandant plus souvent leur avis, mettre fin au cumul des mandats pour permettre un renouveau générationel.

Si je ne sauve pas mon pays, que je ne suis pas un homme d’exception, qu’il y a pas de place pour les plus jeunes au sein des institutions politiques, je ne peux qu’agir de l’extérieur par le bas avec mon pouvoir de citoyen, m’investir dans des associations à thème, réagir sur internet pour faire changer les mentalités… C’est de la politique ça ?


Grand-père: Petit ! Je crois que tu tiens ta politique autrement.

Merci à Jf le démocrate, Orange pressé et Christophe Ginisty pour leur billet sur ce sujet crucial qui fonde pour nombre d’entre nous, démocrate, notre engagement.

Et pour vous, c’est quoi la politique autrement ?