Transformons nos blogs et émancipons nous des réseaux sociaux privateurs !

Les réseaux sociaux dans l'hebdo Vendredi

J’ai beau retourner la question dans tous les sens, je ne vois qu’un seul moyen pour les internautes de s’émanciper des services de réseaux sociaux peu respectueux de nos données personnelles, non libre, qui s’arrogent le droit d’en disposer comme bon leur semble.

Certains ne voient pas l’intérêt de cette entreprise périlleuse car il y a déjà des services très fonctionnel, d’autres pensent que si l’on ne veux pas de problèmes autant ne pas publier d’informations sur nous. Ce sont des considérations respectables mais il y a tout de même deux éléments que je pense nécessaire de rappeler:

Premièrement, les réseaux sociaux ont déjà bouleversé le système d’organisation de la société et le rapport entre les gens. Il est donc difficile pour toute personne ayant adopter ses usages de s’en défaire du jour au lendemain, d’autant plus que tout un tas d’informations n’est accessible que par ces réseaux aujourd’hui.

Deuxièmement faire semblant de ne pas voir que facebook est de plus en plus friand de dévoiler nos données personnelles pour augmenter ses revenus publicitaires n’est pas une attitude responsable. Cette politique a été clairement énoncé par son fondateur et elle n’est pas prête de changer. Pour les utilisateurs conscients, ça va, mais pour ceux qui n’ont que peu d’intérêt pour le sujet c’est une autre paire de manche.

A partir de quel support peut-on agir pour construire un réseau décentralisé où nous serions propriétaire des données que nous produisons ?

Poursuivre la lecture

Y a-t-il un logiciel libre pour nous sauver de l’insécurité numérique ?

Les internautes averties sont de plus en plus inquiets, Facebook par la voix de son fondateur Marc Zuckerberg annonce un tournant dans la politique de confidentialité des données.

Les gens sont à l’aise, non seule­ment avec le fait de par­ta­ger de plus en plus d’informations de tout ordre, mais ils sont égale­ment plus ouverts, et à plus de per­sonnes. La norme sociale a évoluée ces der­nières années.

Nous consi­dé­rons que notre rôle au sein de ce sys­tème est d’innover constam­ment, et de nous mettre à jour pour reflé­ter cette évolu­tion des normes sociales actuelles.

(via l’excellent article de readwriteweb)

Poursuivre la lecture

La machine à suicide 2.0 enfin disponible !

Nous voici arrivé, l’heure de notre mort a sonné ?
Les réseaux de connaissances virtuels vous empêchent de vivre pleinement votre vie ?
Depuis que vous surfez sur facebook vous n’êtes plus que l’ombre de vous même ? Vous avez été viré par votre patron à cause de photos compromettantes ? Votre femme vous a quitté à cause d’un message de votre maitresse sur votre mur ?

Ou vous souhaitez tout simplement… vous faire oublier ?

La machine à suicide 2.0 est faite pour vous 😉

Poursuivre la lecture

Quelle est votre politique de gestion des amitiés sur Facebook ?

Voilà un sujet qui me revient dans la tête depuis que j’ai commencé à utiliser facebook.

Comment gérez-vous vos amis ?

De manière plus général, on peut élargir le sujet à tous les réseaux sociaux nécessitant l’acceptation d’un contact pour lui donner accès à nos informations personnelles.

 J’avais parlé du risque d’utilisation des données personnelles par l’entreprise qui gère Facebook mais également du totalitarisme de la transparence, aujourd’hui, je voudrais vous parler de la gestion des contacts.

Tout d’abord, il est utile de prendre conscience du type d’informations que nous diffusons sur nos réseaux. Pour ma part, je me sers de Facebook pour presque toutes mes activités et donc tous mes réseaux.

Quel doit être mon seuil de tolérance dans l’acceptation de mes « amis » et quelle limite dois-je m’imposer dans la diffusion de mes données personnelle pour ne pas me porter préjudice ?

Poursuivre la lecture

Facebook et l’industrie du web social, un échec financier ?

Facebook ne trouvera pas de modèle économique à moyen terme pour être profitable, c’est l’idée que développe Fred Cavazza sur mediasociaux.com

Les entreprises du web2 étaient déjà fragile, la crise vient appuyer cette tendance. Seesmic a licencié la moitié de son équipe, Facebook a déjà épuisé les 500 millions de dollars levés cette année, Twitter est toujours à la recherche d’un modèle, certains services ferment… Bref, le tableau n’est pas brillant.

Poursuivre la lecture

Débat sur facebook entre Démocrate et centriste

Deux groupes se sont créé, en opposition l’un de l’autre, à propos de ce sujet d’identité.

Qui sont donc les adhérents du MoDem ? Des démocrates ? Des démocrates ET des centristes ?

Le groupe comptant déjà 74 membres est « Le Mouvement Démocrate n’est pas centriste, il est DEMOCRATE ! »

Pour ma part, je ne l’ai pas rejoins car je trouve qu’il joue un rôle de broyeur identitaire. J’ai préféré rejoindre le second groupe « Le MoDem est Démocrate ET centriste », 23 membres. C’est un fait, et je ne souhaite pas pousser à la porte des personnes très proches des idées démocrates pour une question d’étiquette. Le fond doit primer.

En fait, je crois qu’avant d’être démocrate ou centriste, je suis un libriste au MoDem.