Des vacances à temps partiels

J’ai quitté l’agitation Parisienne pour me réfugier quelques temps en Bretagne. Un moment privilégié pour décompresser d’une année chargée et passionnante.

Même s’il est vrai que j’aime l’aventure, les rencontres et les grandes villes, le calme du bout du bout du Finistère m’aide à me ressourcer et faire le point.

Mes vacances sont à temps partielles car je reste pour une part étudiant, il me faut donc des ressources pour continuer à vivre décemment tout en me consacrant aux études. La vie est de plus en plus difficile en France pour les classes moyennes et populaires qui sont accusées de dilapider l’argent public.

La récente réforme sur les APL et les allocations ne font que confirmer une fois de plus la véritable nature du gouvernement. Outre les questions politiques globales, je me demande si je ne vais pas devoir travailler pendant l’année universitaire 2010-2011. J’avais pu évacuer ce soucis l’année dernière, cette année le contexte risque d’être différent.