Le time fait élire la dictature

Le times vient de choisir la personnalité de l’année il y a quelques heures. En lice après consultation des internautes: Assange premier, Zuckerberg deuxième.

Le premier se bat pour défendre la transparence des gouvernements. Le second se bat pour récupérer le maximum de données personnelles des internautes du monde entier.

Tout un symbole. Le choix est aussi arbitraire que la façon de pensée des élites caduque. Le bon entrepreneur capitaliste se voit récompensé quand le défenseur de la nécessaire transparence démocratique est mis en prison.

C’est le symbole de tout un monde médiatique et politique qui est en proie à la désuétude et tout une nouvelle génération de médias et de contre-culture qui s’animent.

L’idéologie dominante devra se durcir pour maintenir son pouvoir mais lorsque le décalage entre les aspirations populaires et les élites sera trop grand le système cédera, puis se renouvellera, en mieux, il faut l’espérer.