dans antipub, Réappropriation de l'Espace Public, UVSQ

Les scandaleuses dépenses publicitaires de Renault

Alors que Renault rencontre des difficultés financière de plus en plus importante, le gaspillage va bon train ! Plus de 382,2 millions d’euros dépensé en matraquage publicitaire en 2012. Plutôt que d’investir son argent pour construire l’image d’une société responsabvoiturele respectueuse des droits de ses salariés, Renault fait, plus que tous les autres constructeurs Français, dans le matraquage publicitaire.

De la même façon que la course à l’armement, le défis est moins de rendre visible un produit que de le rendre plus visible que celui des concurrents. Ainsi, le marché publicitaire est dans une dynamique de perpétuelle expansion  et aucune limite n’est imposée par le législateur malgré la pression grandissante exercée sur le consommateur. Bien entendu, ce budget publicitaire ne sort pas de nulle mais directement de la poche du consommateur lors de l’achat. Sur chaque voiture Renault, 675 euros de son prix en moyenne sera consacré à notre harcèlement quotidien.

Les budgets publicitaires augmentent malgré la morosité de l’industrie automobile et la guerre  publicitaire continue à faire rage. Il « faut » trouver un moyen de réduire les couts puisque le législateur ne fait rien pour changer les règles du jeu et que le seul moyen de survivre c’est d’être plus visible que le concurrent. Renault a eu l’idée fantastiquement cynique d’utiliser le sol comme support publicitaire ! A St-Quentin-En-Yvelines, l’exemple est criant, sans aucune autorisation légale, Renault a tagué le sol St-Quentinois pour faire sa pub. Cette opération qui leur a sans doute couté très peu d’argent n’a aucunement été condamné par la CASQY pourtant responsable de l’espace pollué.

Lorsqu’un annonceur achète un espace sur un panneau publicitaire et privatise l’espace visuel public, c’est une agression. Mais lorsque ce dernier tague le sol sans aucune autorisation de la communauté d’agglomération sans payer aucune taxe extérieur, c’est carrément un viol ! Lorsque l’on regarde autour de soit dans l’espace public, nous tombons souvent nez à nez avec des panneaux publicitaire, et maintenant grâce à Renault, lorsque nous regardons nos pieds nous tombons aussi nez à nez sur de la publicité ! Alors, où sont nos libertés public dans tous ça ?

Sous l’impulsion de l’association Icare, Résistance a l’Agression Publicitaire et le Collectif de Réappropriation de l’Espace Public, demain à 10H00 une action aura lieux pour nettoyer cette pollution visuelle. Parce que la perpétuelle sollicitation de notre attention par la publicité sans notre consentement est un déni de notre liberté de réception, il est urgent d’agir.

renault

 

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Je te rassure, dans ma ville, dès qu’une publicité apparaît illégalement, et que c’est signalé, ils interviennent les mecs !

    Là c’est abuser, c’est même un danger, déjà que les panneaux publicitaires sont un danger pour tous de part la distraction offerte, mais là au sol, si je me trompe pas, l’impact sera encore plus balèse par ce que l’automobiliste sera complètement dérouté par le marquage au sol oO

    D’ailleurs, y a concessionaire qui a foutu un beau écran géant sur son terrain mais au carrefour d’un rond point dangereux dans ma ville…. et on parle pas d’un simple affichage publicitaire, les automobilistes se tape de la pub comme à la sainte télévision quoi….

  2. @Nealith,

    A priori ça reste quand même dans un espace piéton 😉

    « D’ailleurs, y a concessionaire qui a foutu un beau écran géant sur son terrain mais au carrefour d’un rond point dangereux dans ma ville…. et on parle pas d’un simple affichage publicitaire, les automobilistes se tape de la pub comme à la sainte télévision quoi…. »
    Ça ça craint !!!

    @Brihx,

    Merci ! Faute d’inattention 🙂

  3. C’est parce que les anti-pub n’arrêtent pas de dire que si on ne veut pas voir la pub dans la rue, il faut regarder ses pieds, et voilà maintenant même en regardant ses pieds on voit de la pub, ça suffit « Détrônons les étrons »

Webmentions

  • Je suis étudiant à l’UVSQ et j’ai fais un don pour sauver ma bibliothèque universitaire « Antonin MOULART 28 avril 2013

    […] 15 euros. CE N'EST PAS DU FOUTAGE DE GUEULE. Je vois déjà le PDG de redbull et du technocentre renault pouffer de rire à la lecture de cette somme dérisoire. 15€ représente environ 2,5% de mes […]