dans culture libre, logiciel libre

Les lycéens réunionnais passent sous GNU/Linux !

Linuxlela

Linux Lela - scideralle - Creative Commons 2.0 BY-SA

C’est en tout cas ce qu’a annoncé Didier Robert le président du conseil général de la Réunion. Dès octobre, les 18 000 premiers ordinateurs portables sous GNU/linux devraient être distribués aux lycéens de seconde. La volonté politique est claire: faire découvrir les systèmes alternatifs au plus grand nombre.

On ne peut que saluer cette initiative qui développera à coup sur la curiosité des adolescents pour les nouvelles technologies ainsi que pour le libre. Cependant, l’objectif de cette action doit être avant tout d’accompagner les enseignants vers un enseignement qui mêle intelligemment technologie et cours en classe. Il ne suffit pas de distribuer des ordinateurs pour améliorer l’éducation. Il faut aussi éduquer à de nouveaux usages. A quoi bon distribuer un ordinateur si personne n’en fait rien ?

J’espère qu’un projet éducatif accompagnera cette distribution d’ordinateur, sans quoi le risque d’inefficacité est grand.

Sources: chezeric.biz

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

15 Commentaires

  1. En Guadeloupe des mini pc dell ont été distribués aux lycéens de seconde, Ubuntu 8.04 à la sauce dell.
    Résultat après une semaine: Les profiteurs ont monté un business, 95% des machines tournent sous Windows Xp/7, l’intérêt pour la « jeunesse » d’utiliser un système alternatif étant nul, et puis de toute façon « Ubuntu c’est de la merde ».
    Aucun projet pour accompagner ce matériel, en cours les profs te demande de ranger ton « matos », du coup on donne au jeunes de quoi se divertir: Facebook, MSN, multimédia.

    J’espère qu’ils ne feront pas la même erreur à la Réunion.

    Le jour où l’informatique aura une réelle place dans l’enseignement n’est pas prêt d’arriver, d’autant plus dans les DOM-TOM. Il faudrait prendre ce problème à la racine et former les enseignants à travailler avec « l’outil informatique », comme ils l’appellent. On ne parle pourtant pas « d’outil tableau » ou encore « d’outil classeur », ça démontre bien qu’il reste un grand travail à faire.

  2. « La volonté politique est claire: faire découvrir les systèmes alternatifs au plus grand nombre. »
    Bof, t’y crois vraiment ?

    A mon avis, c’est surtout pour faire des économies. Il faut être réaliste, hors des cercles « geeks », 99% de la population se fiche du « Libre » et donc des systèmes alternatifs.

  3. Je viens de l’île de la Réunion et vit actuellement à Limoges pour poursuivre mes études. Je peux vous assurer que sur l’île de la Réunion, les systèmes Gnu/Linux sont bien présents ;).
    Nous avons droit au Lycée Jean Joly à une Install Party d’Ubuntu quasiment à chaque sortie d’une nouvelle version, les cours des BTS Iris se déroulent sur Debian.
    Monsieur Didier Robert vient juste d’être élu président de la Région et fait déjà des merveilles. En tout cas je salue l’initiative, c’est un premier pas.

  4. @Kusa,
    Ce n’est pas la première fois que j’entends dire ça ! 🙂

  5. même si 95% repassent sous Windows comme l’indique le commentaire au-dessus, cela n’est pas grave :
    * il reste 5% de converti
    * l’état français n’a pas gaspillé d’argent en achats de licence. Si les étudiants veulent être dans l’illégalité tant pis pour eux !
    En tout cas, je trouve que cela est une très bonne initiative !

  6. Il est clair que donner un ordi a des eleves sans accompagnement est une connerie – tout OS confondu…
    Pour un jeune, l’informatique, c’est avant tout les jeux. C’est avec le temps qu’on comprend que l’informatique est indispensable en milieu professionnel et qu’il peut devenir un formidable outil pour les creatifs… 😉
    Au final, je suis heureux de voir, pour une fois, un usage intelligent de mes impots !!! 🙂
    GNU/Linux et le Libre sont effectivement des choix logiques, en particulier dans le secteur educatif, ne serait ce que parce que les eleves peuvent emmener les logiciels chez eux, en toute legalite, et qu’on evite aux jeunes un cercle vicieux du piratage, qui les amene a se rendre eux memes dependant d’un fournisseur unique… C’est d’autant plus debile de pirater quand on voit le nombre de boites sous OpenOffice et autres outils libres !
    Bravo la reunion !

  7. Je crois qu’on écrit réunionnais et pas réunionais. Très bonne nouvelle !

  8. hihi, ça a été corrigé réuNNionais et non reunioNNais ;-))

  9. heu Spidou, c’est exactement ce que je disais… actuellement le titre est réuNNionais et c’est faux…

  10. Corrigé 🙂

    Désolé à tous les Réunionnais !