dans Divers

Le time fait élire la dictature

Le times vient de choisir la personnalité de l’année il y a quelques heures. En lice après consultation des internautes: Assange premier, Zuckerberg deuxième.

Le premier se bat pour défendre la transparence des gouvernements. Le second se bat pour récupérer le maximum de données personnelles des internautes du monde entier.

Tout un symbole. Le choix est aussi arbitraire que la façon de pensée des élites caduque. Le bon entrepreneur capitaliste se voit récompensé quand le défenseur de la nécessaire transparence démocratique est mis en prison.

C’est le symbole de tout un monde médiatique et politique qui est en proie à la désuétude et tout une nouvelle génération de médias et de contre-culture qui s’animent.

L’idéologie dominante devra se durcir pour maintenir son pouvoir mais lorsque le décalage entre les aspirations populaires et les élites sera trop grand le système cédera, puis se renouvellera, en mieux, il faut l’espérer.

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. Complètement d’accord. Ca me fait penser à un article que je lisais je ne sais plus où sur le net : si Assange était Chinois, on lui aurait donné le prix nobel pour son combat pour la démocratie…

  2. Si je me trompe pas, à une époque ils ont aussi élu Adolph Hitler comme personnalité du siècle (ou de l’année). pourquoi est-ce qu’ils changeraient leur politique d’élection..? 🙂

  3. Ah, ça faisait longtemps que je n’étais pas allé voir ce que cher Antonin écrivait. Je suis d’accord avec toi sur l’article. Mais si les pratiques de facebook te déplaisent tant, pourquoi ne pas franchir le pas et te désinscrire pour ne pas continuer à cautionner ces pratiques. Une décision difficile certainement, quand on y a pris ses habitudes, mais un acte militant qui mérite d’être réfléchi sans aucun doute…