dans Non classé

Le réseau des pirates, un nouveau type d’organisation politique ?

J’écrivais avant hier un article sur l’hiver du parti des démocrates français, remettant en cause les fondamentaux de l’organisation politique pyramidale tel qu’on le conçoit depuis des siècles. Aujourd’hui, je souhaiterais attirer votre attention vers un réseau politique dont la forme est novatrice, il s’agit du réseau des pirates.

Nés il y a quelques mois en réaction à l’incroyable incompétence du gouvernement en matière d’internet, il compte déjà environ 13 000 membres.

Les membres sont organisés autour d’un pacte commun fondé sur la défense des libertés numériques. Il s’agit en fait de libristes qui s’ignore encore. Le principal vecteur de communication du réseau est twitter puis la blogosphère et facebook. Le réseau semble pour le moment en attente de quelque chose qui le fasse repartir. On ne peut pas dire que les 13 000 internautes ce soit vraiment approprié le mouvement. L’activité est faible, l’étendard peu repris. Pourtant il y a de quoi faire. Probablement un comportement hérité des structures politiques traditionnel où l’on cultive l’attentisme et décourage les initiatives. 

Ce réseau de 13 000 internautes s’est constitué au fur et à mesure des combats pour les libertés numériques, DADVSII, Edvige, Hadopi et maintenant LOPPSI. Il ne fait aucun doute qu’il continuera à se développer au fur et à mesure des attaques portées par le gouvernement contre les libertés des internautes.

Numerama veut investir 10 000 €, gracieusement offert par les majors, pour faire avancer la cause et permettre à la culture de circuler librement. Je ne saurai que trop recommander de les investir dans la création d’un media social réseau des pirates et son animation.

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.