dans Divers

L’apolitisme immobilise le mouvement climat

Ça fait un moment que ça me trotte dans la tête mais c’est décidé, je passe à l’acte et j’annonce clairement : je ne relaierais plus les mouvements de l’écologie et du climat qui se revendiquent apolitique.

Je m’explique, la question de la justice sociale et climatique est profondément politique, elle concerne tout le monde. Pour apporter des réponses concrètes il est indispensable de faire bouger les structures économiques et sociales en place. Cela nécessite de l’implication direct de tous les habitants dans la gestion de leur ville par tous les leviers possibles qui restent de l’ordre de la mobilisation pacifique. Par ailleurs l’apolitisme est le meilleur soutien de l’immobilisme social car elle canalyse les énergies hors de l’action publique, autant d’énergie qui n’est pas employé pour faire pression sur les élus ou les multinationales.

La dimension de plaidoyée doit être assumée par toutes les organisations climats car c’est par elle que nous pouvons améliorer les conditions de tous et que nous aurons la force d’éteindre le grand incendie 🔥 qui ravage la forêt. Les petites actions individuelles et les petits îlots communautaires sont importants mais ils ne constituent pas un projet de société et ne suffiront pas à éviter le mur.

Donc changeons tout ensemble !

Je précise que c’est une réflexion personnelle et que ça n’engage pas les organisations dans lesquelles je suis engagée.

Ecrire un commentaire

Commenter