dans Réappropriation de l'Espace Public

La révolution passera par la remise en cause du système publicitaire

La désobéissance civile semble plus que jamais une alternative pour contrer la propagande de la société marchande véhiculée par le troisième média de France, la publicité. Ce samanche ont eu lieu de nombreuses révoltes dans toute la France, l’Europe et le monde. La situation ne peut plus durer, la démocratie est captive des marchés financiers et nous sommes traités comme de vulgaires marchandises dont le seul objectif dans la vie devrait être de consommer et de produire, surtout pas de penser. Toute remise en cause de ce système est dénoncé par ses gardiens comme « violent », « illégitime », « extrêmiste » ou « gauchiste » et donc forcément marginal. Mais la vérité, c’est que cela fait un moment déjà que le système est devenu anti-nous. La transgression de ses normes et de ses lois est un devoir éthique et civil que nous ne pourrions ignorer sans cesser d’être.

Le grenelle de l’environnement est un échec total qui a permis aux annonceurs de mettre toujours plus de publicité dans l’espace public et ainsi le privatiser encore un peu plus. Les rares affichages associatifs et libres sont réduits à des portions ridicules, cela nous montre bien où sont les priorités du système politique et son cadre idéologique qui pourrait se résumer à « Penser, non ! Consommer, oui ! ». Mais nous ne sommes pas des marchandises aux mains des politiques, qu’ils soient socialistes ou UMPistes, ou des banquiers. La surconsommation est la norme, le gaspillage des ressources un passe-temps qui enrichit une minorité d’ultra-riches. Notre environnement crève sous nos yeux et nous ne faisons qu’aboyer alors qu’il faudrait mordre.

Le collectif des déboulonneurs s’est réuni pour les rencontres annuelles nationales à Lyon afin de faire un point sur leur action et repartir sur des bases renouvelées. La nécessité de l’existence du collectif des déboulonneurs est toujours aussi forte. La publicité et la société consumériste doivent être attaquées sur tous les fronts, nous ne pouvons nous permettre de baisser dans l’intensité de nos actions. Les déboulonneurs ont réalisé pour l’occasion deux actions à Lyon, l’une samedi soir et l’autre dimanche après-midi.

J’appelle tous ceux qui souhaitent prendre une part active au rapport de force contre la société consumériste à rejoindre les déboulonneurs et à participer à nos actions de réappropriation de l’espace public.

http://deboulonneurs.org

Les déboulonneurs sont actifs à Tours, Lyon, Paris, St-Quentin-En-Yvelines, Rouen… et peut être dans votre ville !

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. hum « ce samanche » c’est le nouveau mot pour dire week-end ? je suggère « Ce dimanche ont eu lieu de nombreux événements de révoltes dans toute la France, l’Europe et le monde. La situation ne peut plus durer » message à détruire après utilisation 😉