dans Divers

Compte rendu subjectif et impressions de la réunion MOVIM du 19 mai

Hier soir a eu lieu sur le salon jabber de MOVIM une première réunion de définition des grandes lignes du projet. Cela a concerné les aspects fonctionnels du logiciel aussi bien que l’organisation de la communauté et du projet. Ce soir là, la room MOVIM a dépassé la room jabber, c’est pour dire le succès de la réunion, nous étions 30. 30 à discuter sur un t’chat, je vous laisse imaginer les débuts, inutile de préciser que c’était le style « bazar ». Terriblement productif et fertile en terme d’idées, un peu plus compliqué pour faire ressortir les grandes idées communes. Mais nous avons tout de même réussi, je crois.

Le fil de la réunion a été prédéfinis par nous même collaborativement sur une page wiki prévu à cet effet. Je vous cite les points que nous avons traité:

Présentation

  • Qui veut contribuer au projet ?
    • Chacun est encouragé à créer un profil sur le wiki

Fonctionnel

  • Définition des buts et limites de la plateforme (Comment voyez-vous movim ?)
    • Proposition de fonctionnalités (Qu’est ce que je veux voir dans mon movim ?)
    • Proposition d’usages (Qu’est ce que je veux pouvoir faire avec movim ?)
  • Comment voyez-vous le web social ?
    • Il est interessant de ne pas penser que movim, mais aussi comment on peut améliorer le web -> Comme les social plugins de FB, les retweet….
    • Réseaux/Sites que l’on peut socialiser/movimiser (Couchsurfing….)

Organisationnel

  • Proposition d’un financement par dons du projet
  • Discussion autour des nouveaux éléments WikiMovim (MediaWiki), DevMovim (CodingTeam)
  • Positionnement et justification du développement du projet MOVIM
  • Promotion, « Stratégie de communication » ou plutôt « Stratégie de Mobilisation en ligne »
  • Distribution du travail

Techniciens, passez votre route, la réunion qui vous concernera se déroulera très prochainement. Rendez-vous sur la mailing list de MOVIM.

Tout d’abord, Edhelas, alias Timothée Jaussoin, nous a invité à nous présenter en créant notre profil sur le wiki, étape de base avant tout projet collaboratif. Le wiki est cet outil magique qui permet aux acteurs de s’auto-organiser. Avec un wiki on fait tout, le plus difficile est d’adopter les usages. Mais entre les mains d’une communauté bien rodée, cet outil est tout simplement le plus puissant du monde. Il suffit de voir le résultat de wikipedia. Nous avons déjà au sein de la communauté des membres bien rodés et d’autres qui se rodent. Le plus impressionnant est la diversité des profils. On peut imaginer qu’au sein d’un projet libre il n’y a que des développeurs, que neni, vous trouverez communiquant, linguistes (ce n’est pas un projet européen pour rien), des intellectuels issu des sciences humaines, des rédacteurs de documentation technique et je suis sur d’oublier pleins d’autres profils. Souvent on a l’image, à tord, que les logiciels libres ne nécessitent que des développeurs. A votre avis, est-ce seulement des développeurs qui on fait de facebook ce qu’il est aujourd’hui ? Non. Ce sont des personnes avec des compétences diverses qui sont persuadés d’inventer quelque chose de nouveau. Movim c’est cela, mais en ôtant les requins de la finance et en ajoutant un code ouvert ainsi que le soucis de la sécurité des données de l’utilisateur.

Donc, comme je le disais précédemment, nous avons déblatéré des tas d’idées et nous nous sommes mis d’accord sur l’essentiel d’un point de vu fonctionnel.

D’abord, il était communément admis par tous que MOVIM serait un réseau décentralisé. Ensuite, nous avons beaucoup parlé de la nécessaire modularité du logiciel. Nous étions nombreux à y voir des avantages aussi bien pour la liberté de choix de l’utilisateur que pour la répartition et le libre développement du logiciel. La modularité est donc une des priorités bien que cela relève d’un challenge technique.

Ensuite, nous avons parlé de la manière dont Movim s’offrirait à l’utilisateur. C’est à dire, dans quel état, sous quelle forme et dans quelles conditions l’utilisateur pourrait accéder à Movim. D’abord, il nous est apparu essentiel que MOVIM soit une web apps. Dans un soucis d’accessibilité maximal, nous ne pouvons pas nous focaliser sur le développement d’une application de bureau. Par ailleurs, nous pensons que Movim doit proposer lors de l’installation si le système doit être mono-utilisateur ou bien multi-utilisateur. En effet, Movim pourrait aussi bien être installé pour une personne unique, comme un blogue, que pour un serveur collectif. Lorsque nous avons abordé la question du serveur collectif est immédiatement venu la question de la sécurisation des données utilisateurs. Qui dit serveur collectif, dit compte administrateur, qui dit administrateur dit hiérarchie et privilège d’utilisation. Nous savons très bien que Movim ne pourra être un logiciel grand public s’il n’est qu’un outil mono-utilisateur. En effet, la majeure partie des internautes ne savent pas ce qu’est un serveur ftp, alors installer une web apps… Ce n’est même pas la peine d’y penser ! Dans ce cas, il faudra des serveurs mutualisés qui proposeront MOVIM. La rédaction d’une charte ou la mise en place de labels a été vaguement abordé avant de nous recentrer sur l’objet de la réunion, ces sujets seront traités plus tard au cours du projet mais n’en demeure pas moins d’une grande importance.

Nous avons également définis la notion de canaux. Les canaux seraient des flux multimedias alimenté par un groupe d’utilisateurs ou une personne seule. Les canaux seraient définis par le public auquel on s’adresse. Par exemple, je veux parler de cuisine, je vais m’adresser à mes amis qui aiment la cuisine et parlent de cuisines. L’ensemble de ces informations passeront par un canal « cuisine ».

A été abordé également la question de ce qu’on voyait lorsqu’on se connectait à  MOVIM: la timeline. Cela semble couler sous le sens. Par contre, plus à revers, nous nous sommes interrogés sur la gestion des données utilisateurs. Nous avons convenu que par défaut tout serait privé. Par rapport à facebook qui organise la publication à outrance de toutes les données personnelles, nous pensons que MOVIM doit d’abord tout rendre privé et permettre à l’utilisateur, s’il le veux, de rendre public les informations au cas par cas. Nous avons également évoqué l’éventualité d’intégrer un guide des bons usages de ses données personnelles afin de mieux prévenir l’utilisateur des conséquences sur sa vie privée.

Il a été également discuté l’opportunité d’intégrer Movim au web social, comme plugins pour les médias sociaux. La différence fondamentale avec facebook est que vous garderiez la propriété pleine et entière de vos données personnelles même si elles sont dans les nuages. Par ailleurs, nous ne chercherons pas à espionner votre traffic avec notre bouton « like » ou autre. Promis, on a finis notre crise d’adolescence.

Ahah, quelle bande de rêveurs, hein ? Pas tant que ça… Pour nous donner les moyens de parvenir à nos fins, nous avons ensuite abordé la question organisationnelle.

Tout d’abord, la question des dons a été abordé et assez vite écartée par un compromis. Certains disaient qu’il fallait faire un appel aux dons, d’autres ont argué que ce n’était pas le moment. Mais tous nous avons convenu que cette éventualité s’imposerait à nous de toute façon si nous voulons avoir le moyen de nos ambitions. Par contre, par respect pour nos supporters et futurs utilisateurs, nous avons convenu qu’il n’était pas correcte d’appeler aux dons sur notre seule marque médiatique. Nous ne sommes pas du MIT, le groupe est beaucoup plus hétérogène (déjà y a pas que des mecs), nous avons aussi des belles bouilles de geeks, mais nous n’en ferons pas commerce 😉 Nous nous sommes dit que lorsque nous appellerons aux dons, il y aura du concret. Movim est un projet sérieux. Ceci étant, ça ne nous empêche pas de commencer à réfléchir en parallèle à l’adoption d’un statut juridique pour une future récolte.

Question positionnement, nous continuons sur la même ligne. Nous nous sommes dit que MOVIM devait continuer à placer la sécurité des données personnelles comme question n°1, que Movim ne cherchait à tuer personne, même pas facebook. Movim est un logiciel avec une identité propre qui se propose d’être une alternative aux réseaux sociaux centralisés et privateurs.

Tout d’abord, Timothée nous a dit qu’il avait commencé à mettre en place un planet ainsi qu’un blog pour la communauté Movim. Ce sont d’excellente initiative. La mobilisation de la communauté est un point central qui, selon moi, va permettre d’irriguer le projet de contributions de qualité tout du long. Movim ne serait pas toujours sur une vague médiatique, il y aura aussi des creux, mais si nous créons des liens suffisamment dense entre nous, il restera toujours un tissu suffisamment important pour mener à bien l’œuvre commune.

Un point important, qui n’a pas suffisamment pris en compte lors de cette réunion à mon humble avis, est le travail d’influence qu’il y a à réaliser pour facilité le basculement. Movim n’aura pas dans un premier temps des fonctionnalités génialissimes par contre il sera largement supérieur en terme de sécurité des données personnelles. Si nous ne parvenons pas à conscientiser suffisamment d’internaute sur l’importance de la gestion de leur donnée personnel, il se peux que le projet tombe à l’eau. Bien sur, ce travail dépend pas que de nous. C’est aux acteurs conscients et aux acteurs publics de prendre en charge ce sujet d’une importance cruciale. Mais la communauté Movim doit rester aux contacts de ses acteurs pour leur fournir des argumentaires et surtout leur montrer qu’une alternative est possible.

Voilà ce que j’ai retenu et les réflexions que j’en tire. Vous pardonnerez le méli-mélo entre pensées, impressions, points de vus et compte rendu. C’est tout ce que je peux en dire pour ce matin.

Manudwarf prépare un compte rendu plus mieux et la publication des logs 🙂

Ps: ce billet peut être mis à jour si vous vous inscrivez sur mon blog, il est en mode wiki. (coquilles, informations à ajoutées…)

EDIT: Compte rendu détaillé par Manu

Compte rendu de IN MOVIM.

Ecrire un commentaire

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. @Darkboon,

    Non, diaspora est un coopétiteur, pas un concurrent.

    Les deux projets sont distincts, mais nous partageons nos expériences.