Le troisième data hold-up de facebook est pour 2014

Après le « photocopillage » et le piratage, le data hold-up ? Mais que fait l’industrie de la culture pour protéger les  créations originales des contributeurs ?

Cruelle nouvelle pour les contributeurs d’instagram. Racheté par facebook en 2012 pour un milliard d’euros, le réseau social d’images annonce l’arrivée de la publicité sur sa plateforme. Les photos des contributeurs, créations originales régies par le droit d’auteur, vont être marchandisées sans autorisation préalable, en complète contradiction avec le droit national.

La pub est une prédatrice expansionniste par nature. Elle se nourrit toujours plus de nous, de nos données, de notre temps d’attention ET de nos créations afin de mieux capter le regard de nos ami-e-s.

Alors que l’industrie publicitaire coupe le « robinet » à pub pour assécher les vilains sites de téléchargements « illégaux » sur ordre de l’industrie culturelle, facebook s’apprête à renouveler  son data hold-up sur les photos des contributeurs d’instagram. Le contraste est saisissant, d’un coté le droit d’auteur en faveur de l’industrie culturelle est défendu avec vigueur par le gouvernement américain, de l’autre il est totalement piétiné par la machine publicitaire quand son principe profite aux contributeurs.

Cet état de fait montre, s’il était nécessaire, la domination complète de ces deux grandes industries dont les intérêts ne divergent plus et qui ont transformé l’internet en une prison-poubelle virtuelle. Les contributeurs sont à genoux en train de sucer les bites des actionnaires sans que ce besogneux travail ne leur rapporte un sous.

« Fuyez, pauvres fous ! », prenez vos cliques et vos claques et barrez vous d’instagram. Ne faites pas la connerie de rester et vous soumettre à nouveau aux conditions du mac facebook. En attendant, nous pouvons faire des galeries photos avec piwigo. Il y a de super applications pour ordiphone, c’est du logiciel libre, il y a un service en ligne sans publicité, alors que demander de plus ?

Banzai ! Faites passer le mot à vos ami-e-s et surfez couvert.

Comment organiser le hacking social de facebook ? Dimanche à Pas Sage en Seine

Thème : Comment organiser le « hacking social » de facebook ?

Niveau :
Intervenants : Antonin Moulart & Laurent Le Besnerais
Description : Les services en ligne centralisés retiennent les données de plus d’un milliard de contributeurs. Comment les détourner de leur usage initial et reprendre le contrôle de nos données personnelles ?
Statut : confirmé.
Date : Dimanche 17 juin de 12h à 13h

La programmation de Pas Sage En Seine

EDIT: la vidéo

 

Harcèlement moral: facebook vous met au défis de le quitter…

Voilà comment facebook utilise vos données personnelles…

Alors moi je veux bien que facebook assure ne pas vendre nos données – même si c’est complètement faux – mais si au lieu de cela c’est pour nous harceler moralement… C’est pas mieux !

Oui, il y a une vie en dehors de facebook ! Archippe je le vois souvent pour ISF, Ibrahim régulièrement pour la même raison… Bref !!! C’est vraiment du foutage de gueule d’essayer de faire croire aux utilisateurs que facebook est la base de leurs relations sociales.

Si facebook est capable d’utiliser ce genre de stratagème moral pour ne pas que nous le quittions, jusqu’où ira la publicité dans l’utilisation de nos données sur sa plateforme ?

Ce soir, j’ai désactivé mon compte. La prochaine étape consistera à récupérer l’ensemble des données que facebook dispose sur moi. Ensuite je demanderais la suppression totale de mes données de facebook.

Ami.e.s sur facebook, je ne vous ai pas quitté.e.s, c’est facebook qui vous retient captif ! Prenez conscience du temps que vous passez sur cette plateforme de bandits qui prend vos amis en otage et demandez-vous si votre surf en dehors de facebook n’aurait pas été plus riche et moins dangereux pour vos données à caractère personnel.

 

EDIT 17/01/2012: Le captcha au moment de quitter facebook « Dévastation ».

Je quitte facebook

Après quatre ans d’activité sur Facebook, j’ai décidé de quitter ce service dans moins d’une semaine, de récupérer toutes mes données personnelles et les faire supprimer du serveur de l’entreprise. C’est avec un peu de tristesse et dans un certain esprit de sacrifice que j’ai pris cette décision il y a quelques mois de cela. Depuis quelques années – ceux et celles qui me suivent sur le réseau social ont pu le constater – le nombre d’informations mettant en garde les utilisateurs contre Facebook, à tous les niveaux, va croissant. Le plus inquiétant et le plus palpable est sans doute le problème de la maîtrise des données personnelles de l’utilisateur. Malgré des initiatives dont le but premier est de rassurer les utilisateurs et les marchés financiers en vue d’une entrée en bourse imminente, Facebook reste un espace d’insécurité numérique où l’internaute est à la merci d’une seule logique : récolter toujours plus vos données personnelles et augmenter toujours d’avantage leur caractère publique.

Poursuivre la lecture

Movim, l’alternative facebook, émission « symbiose »

Voici l’émission « Symbiose » diffusée sur radio Libertaire. Au nom du projet et de la communauté MOVIM, Jérémie et moi sommes intervenus sur différents sujets. Tout d’abord les problèmes de confidentialité des données personnelles, la censure exercée par facebook, puis le projet MOVIM réseau social libre et décentralisé, ses caractéristiques, son avancement…

Téléchargez l’émission
L’émission est disponible sous licence creative commons 3.0 sauf les chansons d’Andrea Rocolini sous creative commons 2.0.

Retrouvezles podcasts des anciennes émissions « Symbiose ».

Mise à jour 30/12/2011